/investigations/techno
Navigation

La Ville de Longueuil préférait payer quatre fois plus cher pour un contrat informatique

Elle reporte son attribution après les questions de notre Bureau d’enquête

Longueuil, dont on voit l’hôtel de ville sur la photo, est critiquée par une firme et l’opposition pour sa manière d’octroyer des contrats informatiques.
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin Longueuil, dont on voit l’hôtel de ville sur la photo, est critiquée par une firme et l’opposition pour sa manière d’octroyer des contrats informatiques.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Longueuil recommande de donner un contrat informatique quatre fois plus élevé que le plus bas soumissionnaire. Une situation qui inquiète l’opposition.

Une des entreprises qui souhaite décrocher le contrat a présenté une soumission à 540 500 $, contre 2 millions $ pour son concurrent. C’est malgré tout cette dernière qui a fait l’objet d’une recommandation du comité exécutif de Longueuil auprès de l’agglomération.

Pressée de questions par notre Bureau d’enquête et l’opposition, la Ville a retiré de l’ordre du jour l’octroi du contrat qui était prévu pour aujourd’hui.

La réponse officielle de l’administration : le processus d’appels d’offres n’est pas terminé.

Longueuil veut se munir d’un logiciel de gestion de projets pour l’administration des horaires, des paies, de ses priorités, des risques, etc.

La firme ISIOS, qui a préparé la plus basse soumission, s’explique mal la décision et dit avoir passé beaucoup de temps pour préparer sa proposition.

«Nous sommes une PME, chaque geste compte», souligne le PDG, Serge Diotte.

<b>Serge Diotte</b><br />
Président de la firme ISIOS
Photo Chantal Poirier
Serge Diotte
Président de la firme ISIOS

C’est la deuxième fois qu’il tente sa chance. Il y a quatre ans, un premier appel d’offres avait été publié par Longueuil. Il avait ensuite été retiré pour que la Ville puisse mieux évaluer ses besoins. Or, un appel d’offres similaire a refait surface cet été.

1,5 M$ de différence

ISIOS a préparé une nouvelle soumission de 540 500 $ pour y intégrer son logiciel qui a déjà fait ses preuves, notamment au Port de Québec. Une autre firme, OSEDEA, a transmis une soumission de 2 M$.

La semaine dernière, la Ville a décidé d’aller de l’avant avec la proposition d’OSEDEA, qui devait être approuvée aujourd’hui. L’analyse de la Ville concluait que cette proposition répondait mieux aux besoins.

Les soumissions sont sélectionnées selon le prix et des critères qualitatifs.

Peu d’écart

Au terme de l’analyse, c’est la firme OSEDEA qui a obtenu le meilleur pointage. Mais, l’écart entre les deux pointages est pratiquement nul, selon nos informations.

En raison du faible coût du logiciel ISIOS, le fournisseur retenu devait obtenir un pointage pratiquement parfait pour les aspects qualitatifs. De son côté, ISIOS devait échouer pour tous ces critères.

ISIOS a décidé d’écrire une lettre aux élus de Longueuil afin de leur exposer la situation.

«Le comité d’évaluation n’a jamais demandé de présentation de notre produit ni téléphoné à nos références comme le Port de Québec», a souligné le président Serge Diotte.

Pression

Lors d’un comité plénier, l’opposition officielle de Longueuil a également questionné l’administration concernant l’écart de prix et le choix du fournisseur.

«On a posé des questions, on voulait qu’ils nous expliquent l’écart qui était assez mince dans le pointage», a indiqué le chef de l’opposition officielle, Xavier Léger.

Face à la pression, l’administration a promis de refaire ses devoirs et de vérifier si l’appel d’offres a été bien réalisé. Le contentieux doit analyser le dossier.

► Les villes de l’agglomération qui utiliseront et paieront le logiciel sont Longueuil, Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert.

En quelques dates

30 juin 2019

Publication de l’appel d’offres.

31 juillet 2019

Ouverture des appels d’offres, une à 540 500 $ et l’autre à 2 M$.

9 octobre 2019

Le comité exécutif de la Ville de Longueuil recommande la soumission à 2 M$.

10 octobre 2019

La proposition est mise à l’ordre du jour du conseil d’agglomération de Longueuil du 24 octobre.

Semaine du 20 octobre 2019

La proposition est retirée de l’ordre du jour.