/weekend
Navigation

«Apapacho: une caresse pour l’âme»: la mort à distance

Laurence Leboeuf et Fanny Mallette incarnent deux sœurs en deuil.
Photo courtoise Laurence Leboeuf et Fanny Mallette incarnent deux sœurs en deuil.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir inspiré aux studios de Pixar le clinquant et oscarisé film d’animation Coco, le rituel de la Fête des morts au Mexique se trouve maintenant au cœur d’une comédie dramatique québécoise, le sympathique et inégal Apapacho : une caresse pour l’âme.

Né de la plume de la réalisatrice Marquise Lepage, qui puise ici autant dans son passé de documentariste que dans une expérience de deuil personnel, ce récit mettant en scène deux sœurs, Estelle et Karine (jouées par Fanny Mallette et Laurence Leboeuf), qui partent en voyage au Mexique, dans la région du Cuicatlàn, à la suite du suicide de leur autre sœur, essaye de faire cohabiter les larmes et le rire. Avec un succès mitigé.

Certes, comme le veut la tradition mexicaine à laquelle Apapacho fait écho, la mort peut aussi être une occasion de célébrer. Or, les élans d’humour du film, bien que sympathiques, s’avèrent maladroits, au mieux, et les intrigues secondaires développées autour de personnages mexicains prennent trop de place en regard de l’intérêt très relatif qu’elles génèrent.

Incidemment, c’est le drame qui sert le mieux ce film qui aspire, pourtant, à dédramatiser la mort. On pense en particulier aux moments où les deux sœurs regardent des messages vidéo posthumes que leur a laissés Lili avant de passer à l’acte.

Moments d’émotions

À cet égard, il faut souligner la partition émouvante jouée par Eugénie Beaudry dans un rôle qui n’est pas sans rappeler le passage fugace, mais marquant d’Isabelle Blais dans Les invasions barbares.

C’est aussi dans ces moments d’émotions qu’est exploité à son mieux le talent de Fanny Mallette et Laurence Leboeuf, toutes deux impeccables dans les scènes où leurs personnages révèlent une relation plus trouble que ce qu’elle dégage en apparence.

À noter que le film est présenté en français et en espagnol – une langue que Laurence Leboeuf semble maîtriser plutôt bien même si elle ne la parlait pas avant le tournage – avec sous-titres.

  • Apapacho, une caresse pour l’âme (2,5/5)

Un film de Marquise Lepage

Avec Fanny Mallette, Laurence Leboeuf et Eugénie Beaudry.