/24m/city
Navigation

La mairesse Valérie Plante se donne 7 sur 10

La mairesse Valérie Plante se donne 7 sur 10
Photo 24 Heures/Agence QMI, Elsa Iskander

Coup d'oeil sur cet article

Après deux ans au pouvoir, la mairesse de Montréal Valérie Plante se donne la note de 7 sur 10, citant le projet de Grand parc de l’Ouest comme l’une de ses plus grandes réalisations.

«C’est difficile!» de s’attribuer une note, a lancé la mairesse en riant. «Honnêtement, moi j’irais avec un sept», a-t-elle ajouté sur un ton plus sérieux. 

À l’approche du mi-mandat, Mme Plante, élue mairesse le 5 novembre 2017, a esquissé dimanche un portrait de quelques réalisations de son administration lors d’une mêlée de presse en marge du conseil général de Projet Montréal. 

En tête de liste, la mairesse a cité le projet de création du plus grand parc municipal urbain dans l’ouest de l’île, annoncé l’été dernier. Rappelons que cette protection d’espaces verts bloquerait des développements immobiliers; les promoteurs du projet Cap-Nature ont d’ailleurs intenté une poursuite de 178 millions $ contre la Ville à ce propos. 

En second lieu, Mme Plante a vanté le réaménagement de la rue Sainte-Catherine, qui est toujours en cours, soulignant sa volonté d’accorder plus d’espace aux piétons et au transport actif. 

En matière d’habitation, elle a souligné le projet de règlement sur les logements sociaux, surnommé le «20-20-20», qui a été dévoilé l’été dernier et qui fait l’objet d’une consultation publique. 

En transports, la commande de 300 nouveaux autobus hybrides a été évoquée par Mme Plante, tout comme l’ajout d’un «tronçon de la ligne rose» reliant Lachine au centre-ville dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2030. 

Logement social

En campagne électorale, Projet Montréal avait promis d’«assurer la construction d’un minimum de 12 000 logements sociaux et abordables en quatre ans». 

En septembre dernier, «c’est 52% de notre objectif de 12 000 logements qui a été atteint», a indiqué Mme Plante aux militants de son parti. Ce sont «6240 logements abordables et sociaux qui vont sortir de terre parce qu’on a attaché le financement». 

La proportion de logements sociaux devrait être précisée plus tard cette semaine, d’après le cabinet de la mairesse. 

Ces logements sont-ils tous propres à l’usage actuellement? «Vous comprendrez que la Ville de Montréal ne s’occupe pas de la brique et du mortier», a commenté Mme Plante. Cela dit, «tous les montages financiers, tous les projets sont prêts à sortir de terre». La vitesse à laquelle ils voient le jour dépend aussi des entrepreneurs, a-t-elle ajouté.