/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Andrée Lachapelle

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

Andrée Lachapelle
Photo d'archives, Agence QMI Andrée Lachapelle

Coup d'oeil sur cet article

Élégance

Andrée Lachapelle
Photo d’archives

Andrée Lachapelle jouant les mannequins. Dès le début de sa carrière, la comédienne fut aussitôt reconnue pour sa beauté et son élégance, en plus de son grand talent. En près de 70 ans de carrière, elle avoue d’ailleurs n’avoir jamais manqué de travail, les rôles – plus de 200 – lui étant offerts les uns après les autres.

Pure laine

Andrée Lachapelle
Photo d’archives

Il y a plus de 30 ans, en 1977, à l’âge de 45 ans. La comédienne, qui avait fait ses débuts à l’âge de 18 ans, avait déjà joué dans une vingtaine de productions, surtout à la télé et au théâtre. À cause de son look, on l’avait surnommée la « Catherine Deneuve du Québec », ce qui ne l’enchantait guère, elle Québécoise pure laine, née dans le quartier Mile End à Montréal.

À la télé

Andrée Lachapelle
Photo d’archives, Michel Campeau

Dans la série La Maison Deschênes entourée de Marie-Josée Caya, Benoit Graton et du regretté Léo Ilial (Guillaume Deschênes), son époux télé et grand patron de la maison de haute couture. Ce téléroman à succès, présenté à la fin des années 80, était le premier du réseau TQS (devenu V). Andrée Lachapelle a joué dans une vingtaine de séries télé dont 14, rue de Galais, en début de carrière en 1954, et Monsieur le Ministre, en 1985, à Radio-Canada.

Une rare pub

Andrée Lachapelle
Photo d’archives

Amusante photo prise à l’automne 1985, il y a 34 ans, alors que la comédienne tournait la scène finale d’une publicité télé pour la nouvelle campagne de la bière John Labatt Classique. Qui de mieux pour incarner la classe dans toute sa splendeur, elle qui avait joué Dostoïevski et Tchekhov, dès le début de sa carrière, et qui fut l’égérie du dramaturge québécois Marcel Dubé ?

Ambassadrice de mode

Andrée Lachapelle
Photo d’archives

Dans le cadre du gala de la Griffe d’or, en 1994, la belle Andrée remportait le trophée Ambassadeur pour sa fidélité à la mode québécoise. La comédienne a remporté plusieurs prix au cours de sa carrière, pour son jeu et pour l’ensemble de sa carrière, y compris l’Ordre national du Québec et l’Ordre du Canada.


♦ On peut voir Andrée Lachapelle au cinéma dans le touchant film Il pleuvait des oiseaux, réalisé par Louise Archambault (Gabrielle, Trop, La Galère, Familia), l’adaptation du roman de Jocelyne Saucier. La comédienne, âgée de 88 ans, crève l’écran dans le rôle d’une femme âgée ayant été injustement internée toute sa vie, qui se recrée une nouvelle existence auprès de deux vieux ermites établis dans la forêt, soit nuls autres que Rémy Girard et Gilbert Sicotte. Ce serait un dernier rôle pour Andrée Lachapelle.


♦ La comédienne, après avoir perdu son compagnon, le cinéaste André Melançon, décédé en 2016, est restée près de trois ans sans sortir de la maison. Elle a repris une certaine vie sociale à l’été 2018 lors de la Soirée hommage Québecor, au cours de laquelle on a souligné sa carrière exceptionnelle. Elle vit aujourd’hui bien entourée par ses enfants et ses petits-enfants.