/news/transports
Navigation

Faut-il revoir l’horaire du pont Victoria?

C’est une mesure qui pourrait aider à atténuer la congestion routière du soir, croit des experts

Coup d'oeil sur cet article

Afin de soulager les heures de pointe, surtout celle du soir entre Montréal et la Rive-Sud, les experts en circulation suggèrent de revoir l’horaire du pont Victoria. Une solution que le MTQ n’envisage pas bien que le propriétaire du pont, le CN, se dit ouvert à l’idée.

Même s’il ne possède que deux voies automobiles et qu’il est interdit aux camions, le pont Victoria est un lien important pour les quelques 26 000 voitures qui l’empruntent chaque année..

J’étais de passage dans le secteur dernièrement, vers 15h, et j’ai constaté les longues files automobiles qui se formaient à l’entrée du pont. «Si les deux voies étaient en direction Rive-Sud plus tôt en après-midi, ça irait mieux», suggère une automobiliste complètement immobilisée.

A-t-elle raison? J’ai posé la question aux portes-paroles du ministère des Transports. On m’a expliqué que depuis la fin des années 80, le MTQ et le Canadien National ont une entente concernant la circulation du pont Victoria. Aux environs des années 2000, le gouvernement a demandé au CN que les deux voies soient mises à sens unique durant les heures de pointe du matin et du soir. L’an dernier, l’horaire a été modifié ainsi:

  • Entre 5h et 9h direction Montréal
  • Entre 15h et 19h15 direction Rive-Sud
  • Reste du temps: une voie dans chaque direction

Revoir encore l’horaire

Même si l’horaire a été revu il n’est pas suffisamment adapté à la réalité, croit la chroniqueuse en circulation Frédérique Marie. La journaliste de Radio Circulation explique qu’il suffit qu’un chantier ou un accident affectent le pont Champlain ou Jacques-Cartier pour que de nombreux usagers se précipitent vers le pont Victoria.

Yves Desautels, chroniqueur en circulation à Radio-Canada, pense aussi que le changement des voies vers la Rive-Sud doit se faire plus tôt: «Il y a toujours de très longues files à 15h». M. Desautels estime que prolonger l’horaire du matin est aussi une option à considérer, puisque la congestion routière perdure souvent au-delà de 9h.

Le CN ouvert, le MTQ fermé

«Si le ministère estime que ça peut aider à la mobilité, nous allons collaborer sans problème, il suffit qu’on nous fasse la demande», affirme le vice-président exécutif du Canadien National, Sean Finn. L’ex-maire de Saint-Lambert rappelle toutefois qu’un important train de marchandises quittant le Port de Montréal passe occasionnellement vers 9h30 du matin, ce qui immobilise le trafic durant 10 à 15 minutes.

Au MTQ, une porte-parole m’a affirmé qu’il n’est pas du tout prévu de changer les heures d’opération. «Elles représentent un point d’équilibre pour répondre aux besoins des usagers de la Rive-Sud et de l’île de Montréal», écrit-on par courriel, en ajoutant qu’il est toujours possible de modifier l’horaire au besoin, lorsqu’il y a par exemple une tempête de neige ou des fermetures prévues sur les autres ponts.

Un pont complexe à opérer

Inauguré en 1860, le pont Victoria est le premier à franchir le Saint-Laurent. À travers les époques, la structure en acier, encore solide et sécuritaire, a été modifiée pour desservir le transport ferroviaire, automobile et maritime. Explications en 3 photos. 

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

 

À l’origine, le pont n’était qu’un tube abritant une voie ferroviaire. Vers 1900, il est modifié pour ajouter une seconde voie ferrée et des voies latérales qui serviront d’abord au tramway, puis à la circulation automobile vers les années 1930. 

 

Photo courtoisie CN

En 1958, une voie de contournement est aménagée du côté sud du pont pour laisser passer les navires marchands sans compromettre la circulation automobile et ferroviaire. Quand un paquebot entre dans l’écluse, une voie est soulevée et l’autre abaissée.

 

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Des employés du CN changent la direction des voies automobiles du pont plusieurs fois par jour, utilisant des barrières et des cônes oranges pour diriger le trafic. 

 

 

Aidez-nous!

Faites-nous part des situations qui irritent votre quotidien ! Transports en commun bondés, chantiers qui traînent, aménagements urbains absurdes, lâchez-vous lousse ! Devenez membre du groupe Facebook « Dans le trafic ».