/sports/soccer
Navigation

La voie est tracée pour LAFC

MLS-SOC-SPO-LOS-ANGELES-GALAXY-V-LOS-ANGELES-FC---WESTERN-CONFER
Photo d’archives Carlos a marqué deux fois contre le Galaxy de Los Angeles, la semaine dernière.

Coup d'oeil sur cet article

La finale de l’Association Ouest de la MLS, qui opposera les Sounders de Seattle au Los Angeles FC, mardi soir, semble un peu inégale quand on y regarde rapidement.

On peut dire que la logique a été respectée puisque ce sont les deux premières formations au classement dans l’Ouest, mais Los Angeles a amassé 72 points, 16 de plus que les Sounders, qui ont remporté cinq victoires de moins.

Certes, la formation de l’État de Washington est en mesure de rivaliser avec les Angelinos, mais ceux-ci semblent tout simplement être dans une classe à part.

On a affaire à la meilleure attaque de la MLS, et de loin. LAFC, c’est une production de 85 buts, soit 22 de plus que le New York City FC, seconde équipe du circuit à ce chapitre. On parle également de la meilleure défensive avec seulement 37 buts accordés.

Pendant ce temps, les Sounders comptent sur une attaque bien moyenne (53 buts) et une défensive juste correcte (49 buts contre).

Infériorité

C’est une première confrontation en séries entre les deux équipes de la côte ouest, mais il faut se demander si Seattle n’entretient pas un complexe d’infériorité envers LAFC.

Les hommes en noir n’ont encore jamais subi de revers contre leurs rivaux du nord-ouest pacifique depuis leur entrée en MLS, l’an passé, se façonnant une fiche de trois victoires et un match nul.

On pourrait comprendre les Sounders de se présenter à Los Angeles avec des doutes quand on sait qu’on y retrouve le meilleur buteur cette saison en Carlos Vela, qui a amélioré le record de buts dans une saison avec 34.

Et Vela a fait la barbe à Zlatan Ibrahimovic la semaine dernière en amassant deux buts et une passe dans une victoire de 5 à 3 lors du El Trafico.

La question est de savoir si cette première victoire en séries dans l’histoire de l’équipe aura laissé des traces émotives chez le LAFC.

Walker Zimmerman a été en mesure de jouer la semaine dernière, mais Mark-Anthony Kaye (cuisse) était à l’écart et il est un élément important du milieu de terrain.

Attaque animée

Il ne faut tout de même pas penser que Seattle va se faire manger tout rond par le Noir et Or.

En effet, l’attaque de Seattle est variée et productive. Jordan Morris a inscrit un tour du chapeau lors du premier match contre Dallas, Raul Ruidiaz et Nicolas Lodeiro ont amassé un but et deux passes, et Gustav Svensson a inscrit un but et une passe.

On parle donc d’une équipe qui est capable de bien animer son jeu offensif. Et tout ça contre la deuxième (RSL) et la quatrième (Dallas) défensives de l’Association Ouest. C’est donc que cette équipe sait trouver des solutions.

La question est cependant de savoir si les hommes de Brian Schmetzer seront en mesure de maîtriser ceux de Bob Bradley.

Il s’agit de loin de la plus lourde commande à laquelle feront face les Sounders, et il est difficile d’imaginer qu’ils seront en mesure d’être parfaits. Vela et ses coéquipiers risquent fort de les mettre dans le pétrin.

Mais les Sounders ont limité Salt Lake à un seul tir cadré lors de la ronde précédente. Ils ont toutefois accordé 23 tirs, dont 7 cadrés, en 120 minutes contre Dallas au premier tour.

Si ce sont les Sounders qui ont affronté le FC Dallas qui se présentent à Los Angeles, ça risque d’être une soirée difficile pour eux.


Seattle (2)

  • 1re ronde : Victoire de 4 à 3 sur Dallas (P)
  • D-F d’Association : Victoire de 2 à 0 sur Realt Salt Lake

Los angeles FC (1)

  • 1re ronde : Laissez-passer
  • D-F d’Association : Victoire de 5 à 3 sur le Galaxy de Los Angeles

Premier affrontement en séries

En 2019 :

  • 21 avril : Seattle 1 LAFC 4
  • 28 avril : LAFC 1 Seattle 1

Prédiction

♦ Victoire Los Angeles FC