/news/currentevents
Navigation

Annie Dufresne perd officiellement son permis après un excès de vitesse commis en 2018

Annie Dufresne
Photo DANIEL AUCLAIR Annie Dufresne

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse et comédienne Annie Dufresne a officiellement perdu son permis, mardi, après avoir échoué à contester une contravention qu'elle avait reçu pour avoir roulé à 140 km/h dans une zone de 70 km/h, au cours de l'été 2018. 

Dans un message virulent publié sur sa page Facebook, Annie Dufresne a déploré être tombé sur le «roi des chiens sales», soit un policier de la Sûreté du Québec qui l'a captée filant à pleine allure sur l'autoroute. Une photo de sa contravention indique qu'elle avait écopé de 14 points d'inaptitude et de 1298 $ en amende sur le coup. 

 

L'artiste québécoise a tenté de contester sa contravention, mais a finalement été déboutée en cour mardi. 

«Au moins, ils m’ont allégé ça à 800 $, mais je perds mes 14 points, donc je perds mes licences», a déploré Annie Dufresne en entrevue avec l'Agence QMI, précisant qu'elle «trouve ça cher payé». 

«J’avais des raisons d’aller vite. Je roulais un peu vite parce que mon chum avait oublié son sac et son portefeuille sur le banc des joueurs des Quatre Chevaliers, l’équipe qu’on produit», a-t-elle raconté, précisant qu'elle avait profité d'une ouverture dans le trafic pour filer derrière une voiture de marque BMW, dont le conducteur n'a pas été arrêté. 

La décision de la justice l'a amenée à se défouler sur sa page Facebook. «C’était purement spontané. Tu viens de pogner ça... Je me suis dit "je vais en parler. Ça va me vider le cœur, au moins!" (rires) Moi, j’ai le don de faire des tempêtes dans les verres d’eau quand c’est plutôt spontané», a-t-elle raconté. 

Des centaines d'internautes se sont empressés de commenter la publication d'Annie Dufresne, mardi, souvent pour lui conseiller d'assumer ses gestes. 

«Les esprits s'enflamment! J'aime quasiment ça! Ben oui chu coupable et ma Subaru est à vendre!», leur a-t-elle répliqué. 

- Avec la collaboration de Marie-Josée R. Roy