/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Anne-Marie Chagnon

Anne-Marie Chagnon
Anne-Marie Chagnon

Coup d'oeil sur cet article

 Parmi les grands artisans québécois, on peut compter Anne-Marie Chagnon qui souligne, l’an prochain, déjà 25 ans de carrière. Dans son atelier à Montréal, la créatrice élabore des bijoux uniques faits à la main, qui la distinguent des autres joailliers. Cet automne, elle lance sa collection automne-hiver intitulée Vibration. L’artiste nous partage ses endroits coups de cœur en ville, sur le Plateau et dans le Mile End. 

 Le restaurant préféré ? 

Le Filet
Photo tirée d'Instgram @Restaurantlefilet
Le Filet

 J’ai plusieurs restaurants préférés pour différentes occasions, mais le top de ma liste est Le Filet sur Mont-Royal. J’aime l’ambiance. J’aime les gens qui y travaillent. Je sais lorsque j’y vais, je n’y suis pas sortie avant très tard. J’adore y manger les plats de hamachi, de tartare de thon et les huîtres au miso. D’habitude, je n’aime les huîtres qui sont cuites, mais celles-ci sont grillées et c’est capoté ! Sinon, je dois vous nommer le bar à vin Alma, qui est un tout petit resto sur la rue Lajoie. Il y a une terrasse hallucinante. Il y a une bonne sélection de poissons, de bons plats de légumes comme les choux de Bruxelles, tout est hallucinant ! C’est catalan. Le chef est propriétaire et sa copine est sommelière. Ce sont des passionnés ! Ils ont le cœur sur la main... 

 L’endroit où prendre un café ? 

Arts Café
Photo tirée d'Instgram @artscafemtl
Arts Café

 Je suis très matcha. C’est un appel à tous : offrez dont tous du matcha ! J’habite le Mile End et mon atelier est dans le Mile End. Ce serait super que je puisse trouver un endroit, où l’on fait du bon matcha, comme à Tokyo. J’ai tout de même trouvé un endroit à Montréal et c’est à l’Arts Café sur Fairmount. On y trouve un très bon matcha, mais aussi une très grande variété de thés. Les déjeuners y sont également très bons et vraiment différents. 

 L’activité préférée ? 

Bar Datcha
Photo tirée d'Instgram @bardatcha
Bar Datcha

 Il y en a plusieurs. Je commencerais par dire le vélo. Avant de rentrer travailler, sur la montagne, je fais un détour pour flâner sur mon vélo. Je passe beaucoup de temps sur ma bicyclette. C’est un espace mental qui me fait du bien. J’ai le vent au visage et je déambule dans les rues de Montréal. Je me perds à vélo. J’aime beaucoup aller danser aussi. Les DJ au Bar Datcha sont hallucinants ! C’est situé sur la rue Laurier. 

 L’adresse secrète à découvrir ? 

Les récoltes
Photo tirée d'Instgram @epicerielesrecoltes
Les récoltes

 C’est une petite épicerie qui s’appelle Les récoltes. C’est situé dans le quartier Rosemont. Je le nomme parce que c’est une de mes amies qui a ouvert ça, il y a un an. Chaque fois que j’y vais, je capote ! On n’y trouve que des produits locaux et faits maison, et l’épicerie collabore beaucoup avec les agriculteurs. Les prix sont hyper abordables. L’objectif est de manger québécois et la qualité des aliments est top ! À l’intérieur, le design est magnifique avec ses petites tables et le comptoir. Il y aura bientôt une option de livraison par internet. 

 L’événement culturel le plus couru ? 

 Dans le Mile End, j’ai adoré l’initiative d’une sorte de chasse aux œuvres d’art. Il y avait un parcours #trouverizumi, qui demandait aux gens d’identifier les affiches de l’artiste japonais Izumi Niyazaki. C’était dans le cadre de la biennale internationale d’art contemporain MOMENTA. Il y avait donc 15 portraits d’elle, dispersés partout dans le quartier, sur différentes surfaces. Les gens étaient invités à partager sur leurs réseaux sociaux une photo d’eux, devant l’affiche. Ça dynamise le contact avec l’art, surtout avec l’aspect ludique. J’avais hâte d’être en vélo et d’en trouver ! J’en ai vu trois ! 

 Si j’étais maire de Montréal, je... ? 

 Je ne serais pas heureuse ! Ce n’est pas pour moi la politique ! Je me casserais la tête ! Je trouve que les gens en politique ont un courage hors du commun. 

 Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ? 

 L’énergie d’une grande métropole avec la chaleur d’un village. Je trouve que Montréal possède une énergie créative très puissante, une ouverture d’esprit chez les gens qui y habitent et une motivation d’exploration. Nous sommes aussi les plus grands épicuriens. Je crois qu’on détient le plus grand ratio de restaurants per capita ! J’habite le Mile End et je trouve qu’on n’est pas submergé par des gros gratte-ciels. On peut encore y voir la montagne et la belle verdure. 

 Le plus beau souvenir de la métropole ? 

 Un souvenir marquant, je dirais l’ouverture de mon atelier dans le Mile End, avec une grande fenestration. On y observe la ville et on respire. C’est drôle parce que la journée où l’on devait y aménager, je ne pouvais pas être là, car j’accouchais de mon premier fils. Mon équipe a déménagé seule ! C’était en 2008. C’est Montréal ! 

 Un mot pour décrire Montréal ? 

 Vibrante !