/sports/huntfish
Navigation

Année charnière pour l'industrie de la motoneige

Année charnière pour l'industrie de la motoneige
Photo courtoisie, Tourisme Laurentides

Coup d'oeil sur cet article

La prochaine saison de motoneige, qui approche à grands pas, sera marquée par plusieurs changements importants. En fait, c'est une véritable révolution que va vivre l'industrie cet hiver.

D'abord, l'époque où les droits d'accès aux sentiers étaient vendus par les bénévoles des clubs ou par des concessionnaires est révolue. À compter de cette année, ces droits seront uniquement disponibles en ligne, sur le site internet de la Fédération des clubs de motoneigistes. Les clubs pourront donc désormais se consacrer à leur vraie mission, soit l'entretien des sentiers.

Pour la Fédération, ce sera aussi l'occasion de se doter d'une banque de données à jour sur ses membres. L'hiver dernier, 100 000 droits d'accès aux sentiers ont trouvé preneurs au Québec, soit l'équivalent d'un propriétaire de motoneige sur deux.

«Il y avait des erreurs dans les bases de données. En les rentrant directement dans les ordinateurs, la base sera plus fiable et ce sera plus facile de rejoindre tous les membres. Et là, on va vers l'avant et à long terme les motoneigistes seront gagnants», a dit Denis Langevin, premier vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

La Fédération veut aussi mieux répartir l'argent entre les clubs. Ainsi, les 17 clubs de la Gaspésie et les 16 clubs de la Mauricie et du Centre-du-Québec, vont participer à un projet-pilote cet hiver, lequel va leur permettre de recevoir plus d'argent pour l'entretien des sentiers.

L'idée, c'est d'instaurer une sorte de péréquation qui permettra aux clubs qui ont moins de membres de recevoir de l'aide financière des plus gros clubs.

«Les clubs sont prêts à faire cette démarche-là. Donc, c'est comment on redistribue les surplus de façon équitable avec une meilleure efficacité en s'assurant que l'argent va où elle doit aller», a précisé Denis Langevin.

Les ventes de motoneiges sont à la hausse au Québec: la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) en répertorie aujourd'hui 201 732 en circulation, soit près de 9 % de plus qu'il y a cinq ans.