/entertainment/shows
Navigation

[PHOTOS] Fleetwood Mac se fait très généreux pour son passage à Québec

Pour sa première visite à Québec, le groupe britannique a joué tous ses succès

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

Il a peut-être fallu attendre qu’ils soient tous âgés d’au moins 70 ans pour enfin les voir à Québec, mais personne n’a boudé son plaisir, mercredi soir, quand Fleetwood Mac a généreusement déballé presque tout ce que son répertoire compte de succès au Centre Vidéotron.

Dire que plusieurs fans ont craint que cette soirée de réjouissante nostalgie, qui a largement rempli ses promesses, leur file entre les doigts quand la vente de billets ne levait pas du tout, il y a quelques semaines.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Heureusement, à la faveur d’un blitz publicitaire de dernier instant, le vent a tourné et la mythique formation britannique a fini par aimanter plus de 8000 nostalgiques.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Ils étaient donc tous là, à l’exception notable de Lindsay Buckingham, viré l’an dernier de ce groupe qui, autrement, a miraculeusement survécu à d’innombrables querelles matrimoniales et artistiques depuis les années 1970.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

La favorite de la foule, Stevie Nicks, et Christine McVie, toutes deux en étonnante forme vocale à 71 et 76 ans, le bassiste John McVie, le plus effacé de la troupe, et le dynamique batteur Mick Fleetwood ont maintenant pour alliés les guitaristes Neil Finn (ex-Crowded House) et Mike Campbell (ex-Tom Petty and The Heartbreakers), en plus de miser sur trois autres musiciens et deux choristes pour la tournée.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Est-ce le même plaisir sans Buckingham ? Difficile à dire vu de Québec, sans concert antérieur pour comparer.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Chose certaine, les nouveaux venus se sont bien intégrés au groupe et il n’était pas question pour eux de rester dans l’ombre des originaux, comme l’a prouvé rapidement Campbell quand il a explosé d’un solo incisif Black Magic Woman (leçon d’histoire : non, ce n’est pas une création de Santana, elle vient de Fleetwood Mac).

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Du surplace, puis de la cohésion

La machine Fleetwood Mac a quand même fait un peu de surplace au départ.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Malgré les cris de joie d’un public vendu à leur cause, l’interprétation collective de The Chain, l’un des sept titres de l’album culte Rumours au programme, tirait de la patte et la qualité du son laissait à désirer, un problème épisodique pendant le spectacle.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Little Lies, premier morceau chanté par Christine McVie, avait heureusement plus d’entrain, mais c’est quand Stevie Nicks, dont la voix ne semble vraiment pas vieillir, s’est lancée dans Dreams que le concert a pris son élan et que la cohésion s’est installée à demeure entre les membres du groupe.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Majoritaires dans les estrades, les baby-boomers ont dégainé à plusieurs reprises leurs téléphones cellulaires, que ce soit pour filmer Everywhere et ses harmonies vocales parfaites ou pour illuminer la place quand Neil Finn, secondé par Stevie Nicks, a repris le classique de son ancien band, Don’t Dream It’s Over.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Parlant de Nicks, elle a dédié Landslide à tous les pompiers « qui font un travail extraordinaire » en Californie pour combattre les feux de forêt qui menacent notamment sa maison de Santa Monica.

Neil Finn et Mike Campbell, les petits nouveaux de Fleetwood Mac, se sont bien soudés aux membres originaux toujours en poste, a-t-on constaté, mercredi soir, au Centre Vidéotron.
Photo Jean-François Desgagnés

Et quand Fleetwood Mac a conclu en couplant quatre morceaux de Rumours, parmi lesquels une impeccable Go Your Own Way, à une émouvante reprise de Free Fallin’, prise en charge par Stevie Nicks en hommage à son vieil ami Tom Petty, on a oublié qu’ils nous avaient fait attendre plus de quarante ans.