/world/usa
Navigation

Accord préliminaire entre Ford et le syndicat UAW sur les salaires

Accord préliminaire entre Ford et le syndicat UAW sur les salaires
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Detroit | Ford a trouvé un accord préliminaire avec le syndicat UAW pour une revalorisation des salaires de ses employés américains, ce qui devrait lui éviter, en cas de feu vert de l’ensemble des salariés, une grève similaire à celle que vient de traverser General Motors (GM), a-t-on appris de sources concordantes. 

La marque à l’ovale bleu et le puissant syndicat UAW avaient démarré des négociations lundi sur un nouveau contrat de travail d’une durée de quatre ans pour les 52 000 salariés syndiqués américains. 

Ford et les représentants de l’UAW ont très vite trouvé un accord, qui doit maintenant être approuvé par le Conseil national du syndicat, a indiqué, dans la nuit de mercredi à jeudi, Rory Gamble, vice-président de l’UAW responsable des négociations. 

Le Conseil se réunit ce vendredi. 

S’il donne son feu vert, cet accord préliminaire sera alors soumis au vote des adhérents du syndicat, consultation qui va en déterminer la validité. 

«Nous n’allons pas dévoiler les détails de cet accord préliminaire par respect pour notre Conseil national, qui doit les examiner avant», a dit M. Gamble. 

«Les détails seront communiqués à une date ultérieure», a confirmé Bill Dirksen, en charge des affaires sociales chez Ford. 

Rory Gamble a fait savoir que l’accord préliminaire était calqué sur le nouveau contrat de travail chez GM, annoncé la semaine dernière. 

Après quarante jours d’une grève inédite, la plus grave depuis les années 70, GM et l’UAW ont trouvé un accord prévoyant une hausse de 3% des salaires, le versement d’une prime de 11 000 dollars aux salariés à temps plein, 7,7 milliards de dollars d’investissements supplémentaires dans les sites américains, la création de 9 000 emplois, mais aussi la fermeture de 4 usines.