/finance/business
Navigation

Perte pour Bombardier malgré une hausse de ses revenus

Perte pour Bombardier malgré une hausse de ses revenus
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Bombardier est tombé dans le rouge à son troisième trimestre malgré une hausse de ses revenus.

• À lire aussi: Exportation et développement Canada ne veut pas laisser tomber Bombardier 

La compagnie québécoise a enregistré une perte de 91 millions $ alors que des profits de 149 $ avaient été annoncés à la même époque l’an dernier.

Ses revenus ont cependant augmenté de 2 % par rapport au troisième trimestre de 2018, passant de 3,64 milliards $ à 3,72 milliards $.

«Nous continuons de progresser dans notre redressement, a affirmé le président et chef de la direction de Bombardier, Alain Bellemare, par communiqué. Chez Aviation, la récente certification de nos nouveaux avions Global 5500 et Global 6500 et les performances exceptionnelles de notre avion Global 7500 en service mettent en lumière la force de nos activités liées aux avions d'affaires. La situation de Transport se rétablit. Nous progressons continuellement dans le cadre de nos projets en redressement, ce qui nous donne confiance en notre capacité de générer de plus solides résultats financiers.»

La compagnie a mentionné que sa croissance est favorisée par les «livraisons de grands avions d'affaires et par les progrès réalisés à l'égard des projets de transport sur rail».

Qualifiés de «solides», ses carnets de commandes sont de 35,1 milliards $ pour sa division Transport et 15,3 milliards $ pour les avions d'affaires.