/sports/football/alouettes
Navigation

Schleuger: le héros obscur

Chris Schleuger
Photo Chantal Poirier Chris Schleuger

Coup d'oeil sur cet article

Lorsqu’il a remporté son titre de joueur de ligne offensive par excellence, Kristian Matte a mentionné que tous ses collègues auraient pu recevoir cet honneur. Il n’avait pas tort. Parmi ceux qui méritent une tape dans le dos pour leurs rendements, il y a le bloqueur Chris Schleuger.

L’Américain de 24 ans a fait de l’excellent boulot pour protéger Vernon Adams fils cette saison. Son jeu de pieds lui a permis de faire sa place comme partant au sein de la ligne offensive des Alouettes.

Puis, sa valeur a grimpé en flèche après la blessure à Tony Washington. Schleuger a été en mesure de remplacer avec brio son collègue américain comme bloqueur à gauche, une position cruciale pour assurer la sécurité d’un quart.

Le principal intéressé est très humble par rapport à son rendement.

« Je ne suis pas la pierre angulaire, a raconté Chris Schleuger lors d’un entretien avec le représentant du Journal de Montréal. La ligne offensive, c’est une affaire d’équipe. Tout le monde doit faire sa part et j’ai seulement fait la mienne. »

Kristian Matte affirme que Schleuger, qui est timide de nature, se transforme en brute durant les matchs.

« Il a l’air doux comme cela, mais il est très physique contre nos adversaires. Il ne déteste pas non plus les guerres de mots », a expliqué le centre.

Camp payant

Schleuger n’en est pas à son premier contact avec la LCF. L’an dernier, il a passé un mois au sein de l’équipe d’entraînement de la Saskatchewan. Cependant, il a été libéré avant les éliminatoires.

Alors qu’il n’avait aucune offre sur la table, l’athlète originaire de l’Iowa s’est présenté à un camp d’essais des Alouettes à Orlando durant la saison morte.

« Mon agent m’a dit d’y aller. Je n’avais rien à perdre, a expliqué le colosse de 6 pieds 4 pouces et 305 lb. J’ai fait quelques exercices et les dirigeants de l’équipe ont aimé ce qu’ils ont vu de moi.

Je me suis présenté au camp d’entraînement et j’ai obtenu un poste. J’ai signé un contrat, mais ça ne veut rien dire au football. Tu dois faire ta place tous les jours. »