/sports/racing
Navigation

Marché conclu: Latifi en F1 l’an prochain

Grand Prix du Canada - Formule 1
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

AUSTIN, Texas | Il ne s’agit plus d’une rumeur, c’est un fait acquis : Nicholas Latifi sera titulaire d’un volant régulier au sein de l’écurie Williams pour la saison 2020.

Si l’annonce n’est prévue qu’à la fin du mois, le contrat est bel et bien signé, a appris Le Journal de Montréal de sources sûres, hier dans le paddock du Grand Prix des États-Unis qui aura lieu dimanche à Austin, au Texas.

Pour la première fois de l’histoire, deux pilotes canadiens seront ainsi engagés à temps plein en F1 au cours de la même année.

Latifi, né à Montréal, y rejoindra son compatriote Lance Stroll, qui a entrepris sa carrière dans la discipline-reine du sport automobile en 2017.

Pas avant Abou Dhabi

L’équipe britannique est l’une des rares écuries du plateau à ne pas avoir confirmé son duo de pilotes pour 2020. Elle n’a pas encore dévoilé l’identité du pilote qui secondera George Russell.

Il y a quelques mois, le Polonais Robert Kubica a fait savoir qu’il ne serait pas de retour chez Williams l’an prochain.

Si cette organisation a choisi de patienter au Grand Prix d’Abou Dhabi, dernière escale de la saison, c’est pour permettre à Latifi, âgé de 24 ans, de terminer son apprentissage en F2.

Les deux dernières courses de la saison auront justement lieu à Abou Dhabi, les 30 novembre et 1er décembre.

Document essentiel

Pour obtenir sa superlicence, exigée pour rouler à temps plein en F1, Latifi doit terminer parmi les cinq premiers au classement final du championnat de F2.

Si le titre est déjà acquis par le Néerlandais Nyck de Vries, Latifi, auteur de trois victoires cette année en 20 départs, occupe actuellement le second rang au tableau.

Avec seulement deux étapes au calendrier, il est assuré d’obtenir le document essentiel de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) qui lui permettrait de faire le grand saut en F1 l’an prochain.

Entre-temps, Latifi participera à la première séance d’essais libres, aujourd’hui à Austin, comme il l’a fait la semaine dernière au Mexique et comme il le fera dans deux semaines au Brésil. Une autre preuve qu’il est le seul candidat pour occuper le deuxième baquet chez Williams.

Pas chaud à Austin

Le mercure n’indiquait que 6o Celcius à notre arrivée, hier matin au majestueux Circuit des Amériques. Quelques heures plus tôt, quelques flocons de neige s’étaient invités dans les régions plus au nord du Texas.

La météo est toutefois rassurante pour les prochains jours avec un réchauffement graduel des températures. L’on prévoit 20o et un ciel variable pour la course de dimanche.