/weekend
Navigation

Hypocrisie nécessaire

Six ans après La loi du plus fort, Billy Tellier revient avec Hypocrite(s), un nouveau one-man-show.
Photo courtoisie, Éric Myre Six ans après La loi du plus fort, Billy Tellier revient avec Hypocrite(s), un nouveau one-man-show.

Coup d'oeil sur cet article

Billy Tellier s’avoue nerveux. Quelques jours avant de fouler les planches de L’Olympia de Montréal, l’humoriste répond à notre première question en évoquant le thème central d’Hypocrite(s), son nouveau spectacle. « Ça fait une semaine et demie que j’y pense sans arrêt. Je serais hypocrite de dire que tout va bien. »

Pourquoi avez-vous choisi d’articuler votre nouveau spectacle autour du thème de l’hypocrisie ?

Parce que c’est un peu ça présentement en société : on veut juste montrer nos bons côtés. Et pas juste sur Facebook ou Instagram. Mais en réalité, personne n’est parfait. J’ai pensé que ça pouvait donner un show un peu exutoire, où j’aurais la chance de parler des travers des gens. Une façon de dire : « Hey, slaquez la cravate et arrêtez de toujours vouloir bien paraître. On est tous un peu croches ! »

Est-ce qu’on vous a déjà reproché d’être hypocrite ?

Je sais pas... Je suis quand même assez hypocrite des fois, mais ce n’est jamais méchant. L’hypocrisie peut être très utile en société. S’il fallait toujours tout dire à tout le monde, ça serait le chaos !

Dans quel genre de situation est-ce acceptable d’être hypocrite­­­ ?

Les courtes interactions. Quand tu reçois des gens à souper, il faut l’être un peu. Ça commence même avant qu’ils arrivent. On fait le ménage au complet. On fait semblant que tout est parfait dans la maison. Mais tout le monde sait qu’une fois la visite partie, ça redevient le bordel. C’est la même chose quand quelqu’un te demande comment tu vas. Personne ne répond : « Pas bien pantoute. Ma femme m’a laissé. Chu à boutte, pis j’haïs ma job. »

Le milieu du show-business est-il un milieu hypocrite ?

Chaque milieu l’est. La différence, ce qu’on est souvent devant les caméras. Je suis en tournée de promotion. Tout le monde me dit : « On a hâte de voir ton spectacle. » Mais en bout de ligne, les trois quarts n’iront juste pas. On joue tous une game. L’intervieweur comme l’interviewé.

Est-ce que vous avez un bon radar à hypocrites ?

Je pense que oui. Je fais confiance à mon feeling. Quand il y a trop de compliments dans la même phrase, y’a quelque chose qui cloche.

Vous devez avoir une relation basée sur tout sauf l’hypocrisie avec votre metteur en scène, Laurent Paquin ?

C’est pour ça que je l’ai choisi. Laurent, c’est quelqu’un de confiance qui peut tout me dire. Il connaît mes failles.


► Billy Tellier présente Hypocrite(s) à L’Olympia de Montréal, mardi 20 h. En tournée partout au Québec.

► Billy Tellier coanime Debout les comiques au 96,9 CKOI du lundi au vendredi.