/weekend
Navigation

«Le poisson et l’oiseau» de Kim Thuy et Rogé: la joie de vivre ensemble

«Le poisson et l’oiseau» de Kim Thuy et Rogé: la joie de vivre ensemble
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Deux artistes immensément talentueux — l’écrivaine Kim Thuy et l’illustrateur Rogé — ont uni leur créativité et leur sensibilité pour créer un magnifique album illustré traitant en douceur d’amour, de respect de la différence et de la joie de vivre ensemble, Le poisson et l’oiseau.

Il y a quelques années, l’écrivaine Kim Thuy, qui rêvait d’écrire un album pour enfants, mais croyait ne pas trop savoir comment s’y prendre, a finalement eu une idée. Elle a tout de suite appelé son ami Rogé, qu’elle avait connu à Saint-Malo, pendant un salon du livre appelé Étonnants voyageurs.

Rogé avait depuis longtemps envie de travailler avec Kim, devenue son amie au fil des ans. Elle a visité son immense atelier, alors qu’il vivait aux Îles-de-la-Madeleine.

Elle aussi avait le goût de travailler avec lui, mais bloquait. «Je ne sais pas comment écrire pour un enfant. Je n’ai pas d’idées. Et celle-ci m’est arrivée dans un hôtel, alors que je me réveillais.»

Il a suffi d’une conversation pour que naisse Le poisson et l’oiseau — son premier album illustré. «Je lui ai dit : “J’ai l’idée, j’ai l’histoire”, dit Kim. Le gros du travail, c’est Rogé : moi ça m’a pris cinq minutes, et lui, trois ans.»

Nouvelles forces

Son histoire, présentée par le truchement d’un poisson qui s’ennuie dans son bocal et d’un oiseau qui s’ennuie sur sa branche, parle des différences sublimées par l’amour et l’amitié, du vivre ensemble, des nouvelles forces créées par les unions.

Les deux animaux, bien que très différents, trouvent moyen de jouer ensemble, de se connaître et de s’épanouir.

«Souvent, on parle d’effacer la différence, mais en fait, il faut souligner la différence. On admire la différence de l’autre », commente Kim Thuy, en expliquant à titre d’exemple que le poisson de l’histoire admire la capacité de l’oiseau à voler. «Quand on apprécie l’autre dans son tout, étrangement, on s’apprécie aussi. En rencontrant l’autre, on se découvre.»

En riant beaucoup, elle ajoute qu’elle et Rogé sont différents l’un de l’autre et pourtant de grands amis. «Rogé est tout doux, tout calme, et moi... bien énervée!»

Le livre est fait de courtes phrases et d’espace. Elle ajoute d’ailleurs qu’en lisant L’accordeur des silences, écrit par Mia Coutu, elle a compris que le silence est parlant et qu’il existe différents silences.

Rogé, illustrateur de renom, a utilisé un médium inhabituel pour lui — l’aquarelle — pour illustrer la délicate poésie de Kim Thuy. «C’est la première fois que je travaille avec ce médium, un peu comme si le texte de Kim m’inspirait à utiliser un autre médium. Il y a quelque chose d’épuré, et je voulais quelque chose de léger, vaporeux. Je trouvais que l’aquarelle, c’était parfait pour ça.»

Vers la couleur

Rogé ajoute que la rencontre avec l’autre est aussi une rencontre vers soi. Il a exprimé cela dans ses aquarelles en faisant subtilement passer le poisson et l’oiseau du noir et blanc vers la couleur.

«Quand tu rencontres quelqu’un, ce sont tes propres valeurs, tes propres beautés qui se révèlent avec le regard de l’autre, quand on apprend à se connaître. On peut vraiment bien l’exprimer avec la couleur. Au début, tu sens l’ennui et l’enfermement. Ensuite, on sent le courage et la curiosité d’aller vers l’autre.»

Kim ajoute qu’elle et Rogé voulaient transmettre le message qu’on peut aller plus loin qu’accepter et tolérer — tolérer n’étant pas approprié puisqu’il implique d’endurer. «En allant plus loin, on admire­­­ ce que l’autre peut faire.»

  • Kim Thuy est diplômée en traduction et en droit.
  • Elle a exercé plusieurs métiers avant d’obtenir un succès international avec Ru, son premier livre.
  • Elle a reçu plusieurs prix, dont le Prix littéraire du Gouverneur général en 2010.
  • Elle a été l’une des quatre finalistes du prix Nobel alternatif en 2018.
  • Ses livres se sont vendus à plus de 730 000 exemplaires partout dans le monde. Ils ont été traduits en 29 langues dans 39 pays et territoires.
  • Les histoires et les images de Rogé lui ont valu plusieurs prix et reconnaissances, dont le Prix littéraire du Gouverneur général en 2006 et le New York Times Best Illustrated Children’s Book Award en 2014.
  • Le poisson et l’oiseau est son huitième album aux Éditions de la Bagnole.

EXTRAIT

Le poisson et l’oiseau, Kim Thuy et Rogé, Les Éditions de la Bagnole, 36 pages
Photo courtoisie
Le poisson et l’oiseau, Kim Thuy et Rogé, Les Éditions de la Bagnole, 36 pages

«le poisson s’ennuie dans son bocal l’oiseau s’ennuie dans sa cage le poisson dit à l’oiseau : viens nager avec moi l’oiseau dit au poisson : viens voler avec moi Ainsi commence une histoire simple et forte, hommage à la beauté de la différence.»

– Kim Thuy et Rogé, Le poisson et l’oiseau, Éditions de la Bagnole