/maisonextra
Navigation

La mixité des générations

Certains promoteurs immobiliers ont commencé à imaginer de nouveaux milieux de vie ou toutes les générations peuvent cohabiter de manière harmonieuse.
Photo Can Stock Photo / halfpoint Certains promoteurs immobiliers ont commencé à imaginer de nouveaux milieux de vie ou toutes les générations peuvent cohabiter de manière harmonieuse.

Coup d'oeil sur cet article

On connaissait déjà les maisons bigénérationnelles, où parents et enfants vivent sous le même toit tout en étant chacun chez soi, mais voilà que des projets de plus grande envergure multigénérationnelle commencent à voir le jour dans le paysage québécois.

La cohabitation entre les générations n’est pas toujours simple, puisque les besoins diffèrent selon les étapes de la vie. Pourtant, les personnes vieillissantes qui sont encore autonomes ne souhaitent pas nécessairement vivre dans des résidences pour aînés. De même, les jeunes familles ne veulent pas forcément vivre dans une maison unifamiliale. Dans ce contexte, certains promoteurs immobiliers ont commencé à imaginer de nouveaux milieux de vie. 

Une clientèle bien ciblée pour chaque immeuble

Groupe Sélection, qui a développé une expertise dans les complexes pour retraités avec espaces communs de qualité et animés par une programmation, s’est donc dit que cette formule pouvait très certainement s’appliquer à toutes les générations. «C’est à la base du virage amorcé par Groupe Sélection vers l’immobilier intergénérationnel. Depuis, nous avons lancé divers projets pour bâtir des communautés en construisant des espaces de vie de grande qualité propices au bonheur, au partage et au rassemblement des individus», mentionne Philippe Olivier Bouclin, vice-président, Développement immobilier Groupe Sélection.

Trois types de complexes ont ainsi vu le jour: le Yimby, qui vise une clientèle de millénariaux, le fridöm, qui s’adresse plus particulièrement aux «empty nesters» en quête de liberté, et le REZ qui cible les familles. «Dans ces trois projets, chacun des complexes offre à ses résidents des espaces communs adaptés aux besoins de la clientèle visée. Pour le Yimby, il peut s’agir de cuisines collaboratives, d’espaces de co-working ou d’espaces lounge. Pour le fridöm, il peut y avoir, par exemple, une salle d’entraînement ou un espace cellier. Finalement, pour le REZ, nous y trouvons des salles de jeux pour enfants et une piscine. En plus de ces lieux, nous développons des espaces communs offerts à l’ensemble des résidents du projet pour favoriser l’interaction et les échanges entre ceux-ci, comme par exemple une grande piscine, des terrasses et des aires de jeux extérieures», précise M. Bouclin. Pour cette entreprise, la cohabitation passe par des immeubles distincts selon la clientèle visée, mais regroupés au même endroit. 

Pour le moment, Groupe Sélection est en train d’étudier le marché de Québec afin de vérifier si des produits de type intergénérationnels comme Yimby, REZ et fridöm, qui se trouvent dans la région de Montréal, seraient bien reçus.

Pour le Groupe CSB, la vision mise de l’avant avec le Projet UMANO de Lévis va dans le même sens. «Nous avons mis l’humain au cœur de notre réflexion et nous avons tenté de nous rapprocher d’un monde idéal», indique M. Stephen Boutin, président du Groupe CSB. L’idée, c’est de servir la clientèle tout au long de son cycle de vie. Ainsi, dans un secteur commun, différents bâtiments s’adresseront à des groupes de personnes spécifiques. L’accès aux commerces de proximité à distance de marche de même que les espaces naturels faciliteront la vie des résidents et des travailleurs.

Un seul immeuble pour toutes les clientèles

Pour Logisco, qui possède un parc immobilier important, l’approche retenue est différente pour répondre aux besoins de la clientèle actuelle qui est très diversifiée. La réflexion a mené à proposer un immeuble qui pourrait combler tout le monde. «L’AMALGAM représente un premier projet multigénérationnel pour LOGISCO, souligne Michel Parent, président du groupe immobilier. Tout a été pensé pour créer un milieu de vie privilégiant la cohabitation des jeunes familles, des parents et des grands-parents. Il s’agit d’un très bel ajout à notre portefeuille immobilier!» 

Situé dans le secteur Saint-Romuald à Lévis, l’AMALGAM compte 70 appartements répartis sur quatre étages dont 30 % seront réservées aux familles. Au rez-de-chaussée de l’immeuble se trouvent des appartements de style «maison de ville», dont certains occupent deux étages. Conçus pour les familles, ces derniers sont tous munis d’une entrée indépendante, à quelques pas de deux aires de stationnements extérieurs. Les unités des étages supérieurs conviendront davantage aux grands-parents et aux gens célibataires.

La mixité intergénérationnelle passe également par les espaces communs qui se veulent des endroits pour favoriser les échanges et les rencontres, comme la terrasse sur le toit, et au premier niveau, des aires d’amusement extérieures incluant modules, marelle et jeux d’eau. Dans l’équation de ce projet, la proximité des services est aussi un aspect bien important.