/sports/racing
Navigation

Qui secondera Räikkönen chez Alfa Romeo?

Renault n’a pas renouvelé le contrat de Nico Hülkenberg en vue de la prochaine saison.
Photo AFP Renault n’a pas renouvelé le contrat de Nico Hülkenberg en vue de la prochaine saison.

Coup d'oeil sur cet article

AUSTIN, Texas | Si trois équipes n’ont toujours pas confirmé leurs duos de pilotes pour la prochaine saison de F1, il ne reste en réalité qu’un seul baquet à combler, soit le deuxième au sein de l’écurie Alfa Romeo.

Comme cela a été mentionné dans notre édition d’hier, l’équipe britannique Williams s’est déjà entendue avec le Canadien Nicholas Latifi, mais l’annonce ne sera faite qu’après le dernier Grand Prix de la saison, qui aura lieu le 1er décembre à Abou Dhabi.

Chez Red Bull et son écurie satellite Toro Rosso, trois places ne sont pas officialisées, quoique les mêmes pilotes de l’organisation autrichienne seront retenus. Il s’agit maintenant de savoir qui secondera Max Verstappen au sein de l’écurie reine.

Recruté en milieu de saison, Alexander Albon est monté chez Red Bull au détriment de Pierre Gasly et semble en position de tête pour y rester en 2020. Si tel est le cas, Toro Rosso gardera intact son duo de partenaires, soit Gasly et Daniil Kvyat.

Des rumeurs ont toutefois circulé récemment, selon lesquelles l’audition de Kvyat se poursuit et qu’un retour chez Red Bull n’est pas exclu.

Le Russe avait perdu son volant chez Red Bull après son Grand Prix national, en mai 2016. Appelé à le remplacer, Verstappen en avait profité pour remporter sa première victoire en F1 dès l’étape suivante présentée en Espagne.

Dernière chance pour Hülkenberg

Ne reste en fait qu’à connaître l’identité du deuxième pilote chez Alfa Romeo, un rôle que souhaite conserver l’Italien Antonio Giovinazzi.

Ce dernier pourrait cependant se faire ravir sa place par Nico Hülkenberg, dont le contrat avec Renault n’a pas été renouvelé.

Il s’agit de la dernière chance du pilote allemand pour poursuivre sa carrière en F1 l’an prochain.

Hülkenberg détient le record peu enviable du plus grand nombre de départs en F1, 174, sans présence sur le podium.

Suivent dans l’ordre Adrian Sutil (128), Pierluigi Martini (118) et Philippe Alliot (109), tous retraités. Carlos Sainz occupe le cinquième rang avec 99 épreuves sans avoir pu terminer parmi les trois premiers à l’arrivée.

Incidemment, tout comme l’Espagnol, Verstappen en sera à un 100e départ en F1 demain, à l’occasion du Grand Prix des États-Unis.