/news/education
Navigation

Les cellulaires bannis des classes en Ontario dès lundi

Bloc école cellulaire
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants ontariens devront apprendre à se passer de leur cellulaire dès lundi alors qu'entrera en vigueur une loi du gouvernement de Doug Ford interdisant d'utiliser ces appareils en classe. 

La mesure législative, adoptée pour aider les enfants à se concentrer en classe, interdit à tout élève du primaire ou du secondaire de se servir d'un appareil mobile, comme un cellulaire ou une tablette, pendant les heures d'enseignement. Les jeunes peuvent toutefois continuer à amener leur téléphone intelligent à l'école, par exemple pour l'utiliser sur l'heure du dîner ou à la récréation. 

Des exceptions sont prévues pour permettre aux élèves d'utiliser leur cellulaire en classe s'ils ont des besoins particuliers, pour des raisons de santé ou à des fins éducatives, sous la directive de l'enseignant. 

«Lorsqu'ils sont en classe, les élèves doivent se concentrer sur leurs études et non sur les médias sociaux. C'est pourquoi nous limitons l'utilisation des cellulaires et des autres appareils mobiles personnels dans les classes», avait expliqué le ministre de l'Éducation de l'Ontario, Stephen Lecce, par communiqué, au moment d'annoncer la mesure en août dernier. 

Selon une consultation menée à l'automne 2018 par le gouvernement Ford, 97% des parents, enseignants et élèves souhaitaient que l'utilisation du cellulaire soit encadrée, d'une façon ou d'une autre, a avancé le ministère de l'Éducation pour justifier sa position. 

«Les restrictions sur les cellulaires qui entrent en vigueur lundi sont un autre pas vers l'avant pour offrir un environnement d'apprentissage enrichi à nos étudiants», a ajouté le ministre Lecce, dans une déclaration envoyée à divers médias dimanche.