/news/health
Navigation

Malgré les promesses de la CAQ, les patients attendent 1h20 de plus sur civière

Les délais dépassent les 20 heures dans pas moins de 15 hôpitaux au Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’arrivée au pouvoir de la CAQ n’a pas eu d’effet bénéfique sur les urgences : les délais d’attente sur civière ont augmenté de 1 heure 22 min depuis un an. Et les médecins craignent le pire avec la saison de la grippe à nos portes.  

«Les chiffres sont indubitablement pires cette année, malheureusement», réagit le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec (ASMUQ).    

«C’est extrêmement inquiétant», ajoute la Dre Ewa Sidorowicz, directrice des soins professionnels au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). On n’est pas vraiment sortis de l’hiver dernier. On est inquiets face à l’hiver qui s’en vient.»    

  • Patrick Déry, analyste associé senior à l’IEDM, était à Politiquement incorrect sur QUB radio: 

La CAQ ne fait pas mieux  

Durant la campagne électorale, la Coalition avenir Québec (CAQ) avait promis aux Québécois qu’ils pourraient voir un médecin en 90 minutes, à l’urgence.    

Mais loin de s’améliorer, le délai moyen a plutôt empiré de six minutes depuis un an, et atteint 2 heures 27 min, montrent les récents chiffres du ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS), obtenus par Le Journal.    

Entre avril et octobre, les patients ont attendu en moyenne 14 heures 48 min sur une civière à l’urgence*, soit 1 heure 22 min de plus qu’à la même période l’an dernier.    

«On est revenus trois ans en arrière, avoue le Dr Boucher. On ne dit pas que la CAQ n’a pas fait le travail, mais la demande augmente.»    

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, la hausse des délais est attribuable aux nombreuses visites des aînés de 75 ans et plus.    

La grippe sera forte  

Par ailleurs, l’arrivée de la grippe inquiète l’ASMUQ, qui s’attend à une forte saison. À ce sujet, le Dr Boucher exhorte le ministère à agir en amont pour éviter la crise.    

«Ce n’est pas juste en disant “on va ouvrir des cliniques de grippe cet hiver” qu’on va régler le problème. Il faut attaquer le processus au complet», dit celui qui a 18 ans d’expérience.    

Aussi, 15 hôpitaux enregistrent une durée moyenne de séjour de plus de 20 heures sur civière, dont certains en régions. L’hôpital Royal Victoria (CUSM) obtient le pire délai, à 27 heures 26 min. Il s’agit d’un bond de 11 heures en deux ans.    

Équipes fatiguées  

«On est rendus à un point d’hyper saturation», avoue la Dre Sidorowicz.    

Le CUSM est en discussions avec le ministère pour ouvrir de nouveaux lits, et songe à rediriger des patients vers d’autres hôpitaux moins spécialisés. Par ailleurs, la pénurie de personnel a un impact sur le terrain.    

«Il ne faut pas se leurrer, nos équipes sont fatiguées », dit le Dr Boucher. Toutes ces minutes qui se rajoutent, ça finit par être difficile.»    

* La durée moyenne de séjour sur civière est le délai entre le congé de l’urgence ou l’hospitalisation dans un lit.  

DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR SUR CIVIÈRE   

  •  2019-2020 ► 14 h 48  
  •  2018-2019 ► 13 h 26  
  •  2017-2018 ► 12 h 58  
  •  2016-2017 ► 15 h 18  
  •  2015-2016 ► 15 h 26   

 Source : Ministère de la Santé et des Services sociaux, données du 1er avril au 12 octobre 2019  

PLUS DE 20 HEURES D'ATTENTE SUR CIVIÈRE   

  •  Hôpital Royal Victoria (Montréal) ► 27 h 26  
  •  Châteauguay ► 24 h 37  
  •  Salaberry-de-Valleyfield ► 23 h 52  
  •  Hull (Gatineau) ► 23 h 39  
  •  Saint-Jérôme ► 23 h 16  
  •  Lachine ► 22 h 37  
  •  Gatineau ► 22 h 23  
  •  CHUM ► 21 h 02  
  •  Saint-Eustache ► 20 h 53  
  •  Maisonneuve-Rosemont (Montréal) ► 20 h 49  
  •  LaSalle (Montréal) ► 20 h 38  
  •  Lachute ► 20 h 06  
  •  Baie-Comeau ► 20 h 03   

URGENCES PSYCHIATRIQUES (à Montréal)   

  •  Pavillon Albert-Prévost ► 44 h 19  
  •  Institut Douglas ► 20 h 52  
  •  Institut universitaire en santé mentale ► 16 h 14   

LES DÉLAIS MOYENS D'ATTENTE PAR RÉGION   

  •  Laurentides ► 19 h 45  
  •  Outaouais ► 19 h 40  
  •  Montérégie ► 18 h 07  
  •  Lanaudière ► 16 h 34  
  •  Montréal ► 16 h 15  
  •  Laval ► 15 h 57  
  •  Québec ► 13 h 39  
  •  Côte-Nord ► 13 h 23  
  •  Estrie ► 12 h 43  
  •  Mauricie ► 11 h 36  
  •  Chaudière-Appalaches ► 11 h 19  
  •  Abitibi-Témiscamingue ► 10 h 32  
  •  Gaspésie ► 9 h 47  
  •  Saguenay–Lac-Saint-Jean ► 9 h 20  
  •  Bas-Saint-Laurent ► 6 h 36   

44 heures d’attente en psychiatrie   

Pendant que plusieurs voix s’élèvent pour réclamer de meilleurs services en santé mentale, l’attente dans les urgences psychiatriques est en forte hausse à Montréal et dépasse même les 44 heures dans un hôpital.    

Au pavillon Albert-Prévost, l’attente sur civière a atteint 44 heures 19 min en moyenne, entre avril et octobre.    

Plus du double  

C’est plus du double, par rapport à la même période l’an dernier (21 heures), montrent les données du ministère de la Santé et des Services sociaux.    

«Tout délai est un délai de trop», concède Marc Labonté, directeur du programme santé mentale au Centre intégré de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal.    

Questionné sur la forte augmentation des délais, il explique que la façon de comptabiliser les transferts a été modifiée cette année.    

Idées suicidaires, psychoses : toutes sortes de problèmes amènent les patients à l’urgence.    

«C’est clair qu’on a des travaux à faire, dit-il. On a bon espoir de pouvoir s’améliorer grandement. On doit travailler fort pour rendre les lits disponibles.»    

Selon lui, les délais à l’urgence ne sont pas causés par un manque de budget, mais dépendent plutôt d’une meilleure organisation des congés au sein des unités.    

Par ailleurs, la direction assure que les patients installés sur une civière sont dans un environnement sécuritaire, et ne sont pas placés dans des corridors.    

Moins de visiteurs  

«L’urgence est aménagée comme une unité de soins. Les services et soins offerts ne sont pas exactement les mêmes, mais c’est presque identique», dit-il.    

À noter que le nombre de visiteurs est en diminution cette année. Seule bonne nouvelle : les patients sont vus par un médecin en 30 minutes.    

À l’institut Douglas, le chiffre est aussi peu reluisant, à près de 21 heures d’attente sur une civière.    

À l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, une hausse de 4 heures est enregistrée cette année, pour atteindre 16 heures 14 min.