/lifestyle/health
Navigation

Les poudings au chocolat au banc d’essai

Coup d'oeil sur cet article

Les poudings chocolatés sont appréciés des petits et grands. Ils se glissent bien dans la boîte à lunch et se prennent aisément en dessert. Qu’en est-il de leur valeur nutritive ?

► Notre analyse

17 poudings au chocolat vendus en format individuel (de 99 g à 125 g) ont fait l’objet du banc d’essai. Les teneurs en sucres, en gras saturés, en sodium et les listes d’ingrédients ont été comparées.

  • De 60 à 130 calories
  • De 11 à 24 g de glucides (0 à 19 g de sucres)
  • De 1,5 à 3,5 g de lipides (0,3 à 2 g de gras saturés)
  • De 0 à 2 g de fibres
  • De 1 à 4 g de protéines
  • De 70 à 180 mg de sodium
  • De 2 à 10 % VQ en calcium

Les meilleurs choix

Photo Chantal Poirier

Avec 12 g de sucres et 4 g de protéines, le pouding au soya au chocolat Belsoy remporte le banc d’essai. C’est le pouding le moins sucré, mis à part ceux qui contiennent des édulcorants. Il est faible en gras saturés et contient 2 g de fibres. Dépourvu de lactose, il convient aux personnes intolérantes. Étonnamment, la version au chocolat noir contient 3 g de sucres en plus, mais elle reste un bon choix.

Photo Chantal Poirier

Du côté des poudings à base de lait, c’est la Danette qui gagne. Le pouding apporte 15 g de sucres et 4 g de protéines par portion de 100 grammes. Les deux saveurs chocolatées sont faibles en sodium et apportent 10 % VQ en calcium et 8 % en vitamine D. Il serait préférable que ces produits apportent moins de sucres, mais ils se distinguent quand même de la moyenne des autres produits dans cette catégorie.

Les moins bons choix

Photo Chantal Poirier

Le pouding au chocolat Hershey’s figure dans nos moins bons choix. Il contient 18 g de sucres, soit au-dessus de la moyenne, et aussi 180 mg de sodium.

Photo Chantal Poirier

Les deux poudings Kozyshack analysés (chocolat et chocolat sans gluten) contiennent 19 g de sucres, soit la plus haute teneur du banc d’essai. Ils sont aussi plus salés que la moyenne. Dommage, car leurs listes d’ingrédients sont plus intéressantes que plusieurs autres produits analysés.

Les marques maison ne s’en tirent pas très bien non plus dans ce banc d’essai. Leurs listes d’ingrédients ne sont pas intéressantes du tout avec la présence de plusieurs additifs.

Photo Chantal Poirier

Si le Sélection est le plus sucré (18 g) et contient très peu de protéines (1 g), il apporte très peu de gras saturés (0,3 g). 

Photo Chantal Poirier

Le Sans nom contient 17 g de sucres, mais sa liste d’ingrédients indique la présence d’huile de palme dans les deux saveurs analysées (chocolat et fondant au chocolat). 

Photo Chantal Poirier

Le Compliments apporte 17 g de sucres également, mais apporte peu de gras saturés (0,3 g).

Les choix sans sucre se classent-ils mieux ?

Photo Chantal Poirier

Avec 50 calories et 0 gramme de sucre, le pouding chocolat au lait onctueux Jell-O semble un bon choix au premier regard. Il compte pourtant parmi les plus salés (180 mg) et sa liste d’ingrédients démontre la présence de sucres alcool (maltitol) et de sucralose/acésulfame-K. Ces édulcorants les déclassent de nos bons choix. En prime, la liste d’ingrédients est peu flatteuse : substances laitières, huile de coco et de palme hydrogénée, colorant, arômes artificiels. Peu de calories, mais à quel prix ?

Photo Chantal Poirier

L’autre choix léger analysé, le pouding au chocolat sans sucre ajouté Snack Pack s’en tire à peine mieux. Oui, il n’apporte que 60 calories et 1 g de sucre, et contient moins de sodium que le choix précédent, mais il contient de l’huile de palme modifiée, du maltitol, du sucralose et de l’acésulfame-K.

Mes recommandations restent de favoriser un produit qui contient plus de calories, mais offre une meilleure valeur nutritive (plus de protéines et de calcium, par exemple).

Pouding chocolaté maison

Photo Chantal Poirier

Pour une version maison ultra-simple et riche en fibres, mélanger 3 c. à soupe (45 ml) de graines de chia à 250 ml (une tasse) de boisson de soya au chocolat (ou lait chocolaté). Bien mélanger et laisser reposer une nuit avant de déguster. Ajouter des petits fruits avant de servir.

Le pouding, mieux qu’un yogourt ?

Les poudings au chocolat restent plus sucrés et souvent moins protéinés qu’un yogourt grec. Par exemple, le yogourt Oikos choco-banane apporte 10 g de sucres et 7 g de protéines par portion individuelle. Les entreprises de yogourt ont fait preuve d’innovation au cours des dernières années pour diminuer la quantité de sucre dans leurs produits, il serait bien de voir les poudings au chocolat s’améliorer tout autant.