/sports/racing
Navigation

NASCAR et F1 font la guerre au Texas

Magnussen,Stewart,Grosjean
Photo courtoisie, Stefano Facchin Kevin Magnussen, Tony Stewart et Romain Grosjean

Coup d'oeil sur cet article

AUSTIN, Texas | C’était arrivé une autre fois sous l’ère de Bernie Ecclestone en 2014, et voilà que la situation s’est répétée cette année.

Au moment où s’achevait le Grand Prix de F1 des États-Unis à Austin, le signal du départ d’une course NASCAR était donné quelques minutes plus tard à Fort Worth.

Deux courses d’importance la même journée, dans le même État du Texas et à environ 300 km de distance !

Le propriétaire du Texas Motor Speedway n’a pas dirigé cette décision du grand cirque de la F1 d’accepter la tenue d’une course en parallèle. Et on peut vous confirmer qu’une très bonne foule s’est déplacée à Austin.

« C’est un assaut de la part de la F1 envers le NASCAR, rien de moins », a dit Eddie Gossage, qui n’a certes pas mâché ses mots. « L’année comporte 52 fins de semaine de courses, et, nous, on organise deux courses par année à notre complexe et toujours aux mêmes dates. »

« Tout le monde y perd dans cette situation, a-t-il renchéri, surtout les amateurs de courses. »

Le contexte est d’autant plus surprenant que l’entreprise Liberty Media, qui a acquis la F1, il y a quelques années, est américaine.

Stewart : « C’est idiot... »

De passage à Austin jeudi, Tony Stewart a reconnu lui aussi que cette situation était inacceptable.

« Voici deux organisations », a dit le triple champion de la Coupe Monster Energy, « qui n’ont pas à cœur la santé de notre sport. C’est idiot. »

Même s’il a mis fin à sa carrière de pilote de NASCAR, Stewart est toujours impliqué à titre de copropriétaire de l’écurie Stewart-Haas. Il s’amuse aussi en participant à des épreuves de Sprint Cars aux États-Unis.

Il était de passage à Austin, jeudi, pour faire quelques tours de piste du Circuit des Amériques, avant de laisser le volant de sa voiture aux pilotes Romain Grosjean et Kevin Magnussen, qui portent les couleurs de Gene Haas en F1.