/sports/racing
Navigation

Un «détective» prêt à tout pour démasquer les tricheurs marathoniens

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Un Américain qui se consacre à débusquer les tricheurs lors de marathons assure qu’il ne compte pas cesser de sitôt son travail, même si celui-ci peut avoir des conséquences tragiques. 

Alors que plus de 50 000 coureurs ont pris, dimanche, le départ du Marathon de New York — le plus gros en matière de participants —, Derek Murphy est revenu, en entrevue avec le New York Post, sur son enquête sur un septuagénaire qu’il avait pris à tricher lors du Marathon de Los Angeles. 

En mars dernier, Frank Meza, 70 ans, a parcouru les 42,2 km du parcours de Los Angeles en 2 heures, 53 minutes et 10 secondes, battant un record du monde dans sa catégorie d’âge. Ce résultat suspicieux a toutefois intrigué Derek Murphy, lequel est parvenu à démontrer en mai que le marathonien avait coupé une partie du parcours. 

L’«enquêteur» autoproclamé a aussi partagé une photo montrant Frank Meza en train de parcourir un bout de chemin sur un vélo, lors du Marathon de San Francisco, en 2014. 

Harcelé en ligne, le coureur a mis fin à ses jours en juillet dernier. 

«C’était un cas tellement flagrant. Je ne pouvais pas ne pas le rapporter», a commenté Derek Murphy au Post, précisant qu’il n’hésiterait pas à le refaire, malgré les conséquences funestes de la dénonciation. «Quand j’écris sur quelqu’un, je le contacte toujours pour lui offrir la chance de s’expliquer», s’est justifié l’homme derrière le site marathoninvestigation.com. 

Les conséquences de cette enquête ont tout de même amené Derek Murphy à modérer davantage les commentaires désobligeants d’internet sur son site et sa page Facebook, a-t-il précisé. 

Les cas de triche ne sont pas rares lors des marathons, plusieurs coureurs souhaitant retrancher quelques minutes à leur temps, que ce soit pour établir une marque ou pour pouvoir prendre part à des événements prestigieux, comme le Marathon de Boston. 

À New York, l’organisation suit désormais de près les coureurs, avec notamment des dispositifs enregistrant le temps de parcours entre chaque mile, des caméras pour repérer ceux qui prennent des raccourcis et un algorithme qui analyse les résultats, en quête d’éléments douteux. 

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE     

Ligne québécoise de prévention du suicide   

  •  www.aqps.info  
  •  1-866-APPELLE (277-3553)         

Jeunesse, J’écoute  

Tel-jeunes