/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Apple TV+: quelle déception!

Apple TV+: quelle déception!
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

 Si je vous dis qu’un nouveau restaurant va ouvrir, dans un quartier compétitif où des chefs ultra innovateurs ont déjà fait leurs preuves, mais que le jour de l’ouverture, le nouveau chef ne sert que des plats que vous avez déjà goûtés mille fois, vous allez être déçu.  

 C’est exactement comme ça que je me suis sentie en découvrant les deux principales séries offertes sur Apple tv. Je pensais manger au Laurie Raphaël, mais finalement, on m’a servi du poulet avec des frites.    

 Tout un matin!  

 Depuis vendredi, il y a un nouveau joueur dans la télé sur demande. Pendant sept jours, on peut écouter Apple TV + gratuitement et ensuite il faut s’abonner. Mais très sincèrement, après ce que j’ai pu voir, pas sûre de me lancer dans l’aventure.    

 La série-vedette d’Apple, Morning Show, met en vedette Reese Witherspoon et Jennifer Aniston.    

 Elle a coûté une fortune, 15 millions de dollars par épisode, mais ça paraît tellement peu à l’écran que je pense que tout le budget est allé à offrir un salaire faramineux aux deux vedettes.     

 Morning Show raconte l’histoire d’une animatrice d’émission matinale qui est dévastée lorsqu’on apprend que son co-animateur fait l’objet d’allégations d’inconduite sexuelle. On pense bien sûr à l’histoire vraie de Matt Lauer ou de Charlie Rose, en cette ère post #metoo.    

 Le rythme est lent, les dialogues sont anémiques, la tension dramatique inexistante. Le sous-texte politiquement correct est tellement télégraphié qu’on a l’impression que le scénario a été écrit par Catherine Dorion de Québec solidaire.    

 Et l’histoire est remplie d’invraisemblances, comme cette journaliste des régions (Reese Witherspoon) qui se retrouve du jour au lendemain animatrice à un grand réseau. Ce qui fait la force de la télé en 2019, c’est l’innovation, l’imagination.    

 Vous vous rappelez du choc de House of Cards au tout début de Netflix ? On n’a rien de tout ça dans Morning Show.    

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

 Un grand pas pour la femme   

 Mais ce qui m’a encore plus déçu, c’est l’autre série-vedette d’Apple TV + : For all Mankind.    

 On réécrit l’histoire avec une énorme dose de bien-pensance et de rectitude politique.    

 L’action se situe en 1969 et, coup de théâtre, les Russes sont les premiers à aller sur la Lune. L’astronaute russe déclare d’ailleurs en mettant le pied sur la Lune : « Je fais ce pas pour mon pays, pour mon peuple et pour le mode de vie marxiste-léniniste ».    

 Misère, on dirait une caricature de RBO !    

 Mais ce n’est pas tout ! Les Russes se surpassent et ... envoient une femme sur la Lune. C’en est trop pour le président Richard Nixon qui force la NASA à envoyer aussi une femme sur la Lune, « préférablement une blonde ».    

 Bonjour les clichés.     

 Un patron déclare : « Bon sang, il s’agit juste de satisfaire les féministes et le New York Times. Trouvez une pilote pas trop laide. Donnez-lui un habit d’astronaute, apprenez-lui à descendre l’échelle et prenez une photo ».     

 Les personnages masculins sont tellement machos, on a l’impression que la série a été co-écrite par Martine Delvaux et Judith Lussier.    

 Ça manque de gaz  

 J’aurais tellement voulu être séduite par Apple TV + .    

 Mais pour cette fois-ci, Apple a manqué son décollage. Houston, on a un problème.    

  

  • Sophie Durocher anime On n’est pas obligé d’être d’accord de midi à 13h sur QUB radio: