/entertainment/tv
Navigation

Des effets visuels conçus au Québec

Le studio Framestore a mis en images l’univers de la série À la croisée des mondes

À la croisée des mondes
Photos COURTOISIE FRAMESTORE, HBO/BBC La grande majorité des effets visuels de la série À la croisée des mondes ont été conçus dans le studio montréalais de Framestore.  

Coup d'oeil sur cet article

Douze ans après la sortie du film La Boussole d’or, la saga littéraire fantastique À la croisée des mondes est de nouveau portée à l’écran dans une série télé à gros budget produite pour les chaînes HBO et BBC. Et c’est à Montréal, dans les studios de l’entreprise Framestore, que la majorité des effets visuels de cette ambitieuse série ont été conçus.

Le studio montréalais de Framestore a en effet réalisé pas moins de 1250 plans d’effets visuels pour la série À la croisée des mondes (His Dark Materials), dont le premier épisode a été diffusé hier soir sur les ondes de HBO.

« C’est certainement un des plus gros projets sur lequel on a eu la chance de travailler jusqu’à maintenant », explique en entrevue Chloe Grysole, directrice générale de la succursale montréalaise de Framestore (une entreprise fondée à Londres en 1986).

Le prochain Game of Thrones ?

On présente À la croisée des mondes comme la série fantastique qui pourrait succéder à Game of Thrones.
Photos COURTOISIE FRAMESTORE, HBO/BBC
On présente À la croisée des mondes comme la série fantastique qui pourrait succéder à Game of Thrones.

« On a commencé à travailler sur cette série il y a déjà près de deux ans et je dirais que 70 % des effets visuels ont été créés dans nos studios de Montréal. Juste ici à Montréal, il y a au moins 400 personnes qui ont travaillé sur ce projet. C’est énorme ! »

Adaptée de la trilogie littéraire du même titre de l’auteur Philip Pullman, la série À la croisée des mondes (His Dark Materials, en version originale anglaise) est l’un des gros événements télévisuels de l’automne à l’échelle internationale. On la présente comme la série fantastique qui pourrait succéder à Game of Thrones.

À la croisée des mondes relate les aventures de Lyra, une jeune fille orpheline de 12 ans qui se lance à la recherche de son meilleur ami Roger, qui vient tout juste d’être enlevé par une organisation mystérieuse qui kidnappe des enfants. La série, dont l’histoire se déroule dans un monde parallèle qui ressemble au nôtre, mais qui a évolué de façon différente, met en vedette notamment la jeune actrice Dafne Keen, Lin-Manuel Miranda et James McAvoy.

Les premiers épisodes d’À la croisée des mondes ont été réalisés par le cinéaste britannique « oscarisé » Tom Hooper (Le discours du roi).

Fait intéressant : Framestore avait déjà mis en images l’univers fantastique d’À la croisée des mondes en concevant les effets visuels du film La Boussole d’or, il y a une douzaine d’années. Le film n’avait pas obtenu le succès escompté, mais cette collaboration avait permis au studio d’effets visuels de remporter son premier Oscar, en 2008.

« C’était vraiment le fun pour nous de retrouver cet univers-là plusieurs années après avoir travaillé sur le film, souligne Chloe Grysole. C’est une ré-imagination de la même histoire, mais la série va aller plus en profondeur dans les thèmes des livres. »

Expertise

Les artistes de Framestore ont notamment dû créer en images de synthèse les « daemons », ces animaux qui représentent l’âme des personnages de la série.
Photos COURTOISIE FRAMESTORE, HBO/BBC
Les artistes de Framestore ont notamment dû créer en images de synthèse les « daemons », ces animaux qui représentent l’âme des personnages de la série.

Un des grands défis de Framestore pour la création des effets visuels d’À la croisée des mondes a été de concevoir en images de synthèse les « daemons », ces animaux qui accompagnent chacun des personnages.

« Chaque personnage de la série a son propre “daemon” qui est, en fait, la représentation de son âme, indique Chloe Grysole. Et comme les “daemons” prennent souvent la forme d’un animal, il a fallu créer un animal pour chaque personnage, soit une quarantaine au total. Ce n’était pas évident parce que la création d’animaux reste une des choses les plus complexes à faire en effets visuels. Mais en même temps, c’est une de nos spécialités chez Framestore. On a développé cette expertise en travaillant sur des films comme Paddington, Mowgli : la légende de la jungle et Les Animaux fantastiques. Ça nous a bien servis pour ce projet-ci. »

♦ La série À la croisée des mondes est diffusée le lundi soir, à 21 h, à HBO et le mardi soir, à 20 h, à Super Écran (en version française).