/news/transports
Navigation

Aéroport de Québec: certains tarifs vont augmenter le 1er janvier

Coup d'oeil sur cet article

Déjà considéré comme étant parmi les établissements les plus dispendieux à travers le Canada, l’Aéroport de Québec augmentera de nouveau certains de ses tarifs à compter du 1er janvier prochain.  

Samedi dernier, la direction a publié dans les pages de différents médias de Québec un avis faisant état de l’augmentation de plusieurs frais qui toucheront les compagnies aériennes ainsi que les consommateurs.  

Les transporteurs subiront une hausse des coûts pour les redevances d’atterrissage et la redevance générale d’aérogare de 2,5 %, chacun. Les frais pour la salle à bagages, la sûreté aéroportuaire et le système de traitement des passagers seront aussi majorés de 35 cents par voyageur.  

«C’est une augmentation similaire à celle du coût de la vie, peut-être un peu plus. Cela a été fait en collaboration avec les compagnies aériennes pour s’assurer que c’était acceptable pour eux », répond le président et chef de la direction, Stéphane Poirier.  

Ce dernier concède toutefois que ces hausses de tarifs se reflètent presque toujours sur le prix des billets d’avion. Il ne croit pas que ces augmentations vont nuire aux négociations pour obtenir une meilleure desserte aérienne.  

Augmentation du stationnement  

Par ailleurs, pour les consommateurs, le tarif pour le stationnement à l’Aéroport bondira de 50 cents par jour.  

Aucune augmentation ne sera toutefois appliquée sur les frais d’améliorations aéroportuaires, qui sont facturés directement aux voyages, et les frais d’aviation générale.  

«Cela a demandé du travail à l’interne, mais on tenait à geler ces frais pour une troisième année consécutive», avance M. Poirier, qui participait, lundi, à l’inauguration du restaurant A&W dans la zone sécurisée.  

Par le passé, l’Association du transport aérien du Canada a dénoncé à plusieurs reprises les tarifs élevés à l’Aéroport de Québec.  

«Ces nouveaux frais vont être payés indirectement par les passagers. J’aimerais bien savoir à quoi cet argent va servir? C’est dommage que la haute direction n’ait pas de comptes à rendre à personne», affirme le président John McKenna.