/sports/opinion/columnists
Navigation

Une bonne préparation s’impose pour l’hiver

Pour 2020, Yamaha a décidé de ramener dans sa gamme de quad, le Kodiak 450, un véhicule d’entrée de gamme qui peut facilement convenir à plusieurs amateurs qui sont à la recherche d’une machine fiable à un prix de départ de 8000 $.
Photo courtoisie, Karl Tremblay Pour 2020, Yamaha a décidé de ramener dans sa gamme de quad, le Kodiak 450, un véhicule d’entrée de gamme qui peut facilement convenir à plusieurs amateurs qui sont à la recherche d’une machine fiable à un prix de départ de 8000 $.

Coup d'oeil sur cet article

Les quads et les véhicules côte à côte peuvent rouler 12 mois par année. Lorsque l’on change de saison toutefois, il ne faut pas oublier qu’il y a des préparatifs importants à faire.

« Lorsque l’on décide d’utiliser en hiver un véhicule dont on se sert en été, il faut faire certains changements, indique René Cyr, de Pro Performance Boischatel. Il faut tout d’abord faire un changement d’huile en utilisant les huiles appropriées pour la saison. Les huiles d’hiver sont plus liquides, ce qui facilite les démarrages. Les huiles d’été sont plus épaisses, ce qui sera plus utile parce qu’elles vont mieux lubrifier le moteur. Un autre point très important est de bien vérifier le filtre à air. Il est souvent négligé parce que l’on croit que l’hiver, on n’en a moins besoin parce qu’il y a moins de poussière. En hiver comme en été, il doit être propre et bien lubrifié, avec une huile prévue à cette fin. »

Maintenant que l’on a assuré les éléments du moteur, il faut s’occuper de la motricité du véhicule en hiver.

« Il faut penser à bien vérifier l’état des enveloppes des cardans qui servent à protéger les mécanismes de traction des roues afin d’éviter que l’eau, la glace ou la neige n’entrent dans ces parties. Il faut aussi une bonne vérification des courroies. Faire un bon nettoyage du système d’embrayage (clutch) s’impose parce qu’en hiver, ces parties sont très sollicitées. Il arrive souvent que les véhicules vont tourner à vide. »

Un autre point très important à surveiller est l’alimentation en essence du moteur, en prenant des précautions simples, mais efficaces.

« Il faut toujours ajouter de l’antigel dans l’essence du véhicule (kleen flo). Souvent, les gens oublient que lorsqu’ils laissent leur véhicule à l’extérieur durant la journée et qu’ils le rangent au garage par la suite, il se fait de la condensation dans le réservoir. Cela se produit en raison du changement de température. Un petit truc, il faut dévisser le bouchon du réservoir légèrement afin que l’essence réchauffe elle aussi dans le réservoir, en même temps que le reste du véhicule. Si vous apercevez une petite ligne blanche sur le réservoir, dites-vous bien qu’au-dessus, c’est la condensation qui va se transformer en eau dans votre carburant. »

CIRCUITS ET COMMANDES

Il faut aussi faire le tour des commandes et s’assurer que tout fonctionne très bien. On peut penser aux différents boutons qui vous permettent de commander les transferts de roues motrices, les boutons de contrôle des lumières, les lumières elles-mêmes avant et arrière de même que les différents câbles de la machine. Tout le système de freinage demande aussi une bonne surveillance.

Une vérification s’impose aussi pour la batterie du véhicule. Il faut qu’elle soit en bonne forme et garde bien sa charge. Vous pouvez le faire vous–mêmes, en vous procurant l’outil nécessaire ou encore l’apporter chez des spécialistes qui possèdent le système approprié. « Ils sont capables d’insuffler une charge électrique très puissante dans la batterie et voir qu’elle sera sa réaction. Le diagnostic sera rendu rapidement », souligne le spécialiste.

En ce qui a trait aux bougies, le message de monsieur Cyr est bien simple. « J’invite les gens à suivre les recommandations des fabricants qui vont indiquer à quel millage il faut les changer, à moins qu’un problème ne survienne, il ne faut pas les changer en dehors des indications. On peut toutefois en garder avec soi en tout temps parce que pour une bougie, c’est simple, elle fonctionne ou elle ne fonctionne pas. »

Pour ce qui est de la carrosserie du véhicule pour l’hiver, il n’y a rien de bien sorcier à faire. Bien des amateurs vont cirer leur véhicule afin que la glace et la neige ne prennent pas sur la carrosserie, ce qui évite de l’égratigner. C’est à peu près la seule chose que l’on peut faire », conclut le spécialiste.