/sports/others
Navigation

Des objectifs ambitieux pour les coureurs de l’UL

L’entraîneur de l’équipe vise deux podiums par équipe au championnat national

Après avoir dû faire l’impasse sur le championnat provincial en raison d’un virus, Jessy Lacourse reprendra le collier, samedi à Queen’s, à l’occasion des championnats nationaux de cross-country.
Photo courtoisie, Yan Doublet Après avoir dû faire l’impasse sur le championnat provincial en raison d’un virus, Jessy Lacourse reprendra le collier, samedi à Queen’s, à l’occasion des championnats nationaux de cross-country.

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval espère remporter deux podiums par équipe, samedi, à l’occasion du championnat canadien de cross country à Queen’s.

« À ma neuvième présence aux nationaux, c’est la première fois que les femmes et les hommes peuvent aspirer à la victoire, a mentionné l’entraîneur-chef Félix-Antoine Lapointe.

« C’est la première fois que les attentes sont aussi élevées. Ça serait une surprise si nos deux équipes gagnaient, mais il n’y a personne d’imbattable. On vise deux podiums, mais on sera pleinement satisfait seulement si on gagne un titre.»

« Chez les hommes, on a plus de profondeur, mais moins d’athlètes qui peuvent se glisser dans le Top 10, de poursuivre Lapointe. Jean-Simon Desgagnés a terminé en deuxième place l’an dernier et Jonathan Tedeschi peut aspirer à un Top 10. Chez les femmes, on a quatre filles qui peuvent terminer dans le Top 10. Une cinquième devra connaître une bonne journée parce que le classement par équipe est basé sur les résultats des cinq meilleures.»

Deux gros retours

Championne en titre, l’équipe féminine pourra compter sur le retour de deux de ses meilleures coureuses. Victime d’un virus qui l’a foudroyée, Jessy Lacourse n’a pas pris le départ du championnat provincial.

Quant à Anne-Marie Comeau, elle rejoindra ses coéquipières en avion, aujourd’hui, puisqu’elle avait un examen, jeudi. Elle a raté le provincial parce que les règles du RSEQ stipulent que tout athlète doit avoir participé à au moins deux étapes durant la saison pour être admissible. Elle avait plutôt priorisé sa préparation en prévision du marathon de Philadelphie qui aura lieu le 24 novembre.

« C’est réaliste de croire que nous serons en mesure de défendre notre titre, a déclaré Lacourse qui avait pris le 7e rang en 2018. Je suis de retour à l’entraînement et en pleine santé, mais je ne suis pas au sommet de ma forme parce que j’ai dû m’absenter pendant deux semaines. J’ai ressenti un pincement au cœur de rater le championnat du RSEQ parce que nous avons passé à côté de la bannière, mais la priorité était de me présenter aux nationaux en pleine santé. »

Aurélie Dubé-Lavoie (2e), Catherine Beauchemin (3e), Comeau (6e) et Lacourse (7e) avaient permis au Rouge et Or de rafler le 1er titre national de son histoire l’an dernier, à Queen’s.

Podium dans la ligne de mire

Champion du RSEQ pour une deuxième année consécutive et médaillé d’argent aux nationaux l’an dernier, Jean-Simon Desgagnés caresse de nouveau de grands objectifs.

« Je suis dans la meilleure forme de ma vie, a-t-il déclaré. Sur le plan individuel et collectif, je peux aspirer à des podiums. L’objectif primaire est de retourner sur le podium en équipe. Nous sommes tous de retour et avec l’ajout de Jonathan (Tedeschi), nous avons une meilleure équipe sur papier que l’an dernier alors que nous avions terminé au quatrième rang.»

Les six meilleurs hommes et femmes obtiendront leur billet pour le championnat mondial universitaire de cross-country qui se déroulera en mars au Maroc.