/24m
Navigation

Des souliers de course écoresponsables développés à Montréal

Des souliers de course écoresponsables développés à Montréal
COURTOISIE WAY RUNNING

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une compagnie montréalaise en démarrage veut lancer une gamme de souliers de course écoresponsables, qui pourront lui être retournés pour être revalorisés.

Mathieu Desjardins et Dmitry Rysakov ont fondé la compagnie Way Running, qui désire proposer un modèle de chaussures destinées à la majorité des coureurs moyens faits à partir de matériaux naturels. Ces derniers combinent la laine de mérinos et le lyocell, une fibre produite à partir de la pulpe de bois, pour produire le dessus du soulier. La semelle, pour sa part, est faite avec une sorte de mousse entièrement recyclable.

«C’est une chaussure axée sur la performance, mais qui se veut vraiment écoresponsable. On est partis du principe que la course, c’est bon pour le corps et pour le mental. Dans la continuité, on a pensé que ça devrait être bon pour l’environnement en même temps», a expliqué M. Desjardins.

Une fois les souliers usés par les kilomètres de course, l’utilisateur pourra renvoyer la paire à la compagnie afin qu’elle soit récupérée pour sa revalorisation. «En échange, on leur donne un rabais sur une prochaine paire et on s’engage à revaloriser au maximum la chaussure», a mentionné M. Desjardins.

Des souliers de course écoresponsables développés à Montréal
COURTOISIE WAY RUNNING

Aussi au travail

Le soulier sera également dénué de tout artifice superflu, et disponible en trois versions : blanc, noir et noir et blanc.

L’idée est née lorsque Dmitry Rysakov a constaté en voyage qu’aucun soulier de course n’offrait à la fois la possibilité d’être utilisé pour la course et le travail, en raison des nombreuses couleurs qui les caractérisent souvent. Désireux d’apporter peu d’items lors de ses déplacements à l’étranger, M. Rysakov a songé à un style de souliers de course plus épuré et polyvalent.

«L’idée d’un style plus simplifié part de ça. Il serait possible d’aller travailler, mais aussi courir avec ces souliers», a raconté Mathieu Desjardins.

M. Rysakov a ensuite reçu une paire de bas en laine de mérinos, une fibre idéale en température hivernale comme estivale. «On a vu qu’il y avait vraiment quelque chose à faire là.»

Way Running est présentement en campagne de sociofinancement sur la plateforme Kickstarter jusqu’au 29 novembre. Plus de 23 700 $ ont déjà été amassés, sur un objectif de 30 000 $.