/finance/business
Navigation

Pierre Karl Péladeau dénonce à nouveau le plan d’aide de Legault

Pierre Karl Péladeau
Photo d'archives, Simon Clark Pierre Karl Péladeau

Coup d'oeil sur cet article

Le président et chef de la direction de Québecor a dénoncé, une fois de plus, le plan d’aide aux médias du gouvernement Legault jeudi, jugeant que celui-ci contribuera à créer deux classes de journalistes.

Le gouvernement propose un crédit d’impôt de 35 % sur la masse salariale des salles de rédaction, mais ne vise que les médias écrits. Les stations de radio, de télé et les agences de presse en sont donc exclues pour l’instant.

« Deux classes de journalistes »

« On ne va certainement pas rejeter cet argent, qui va (aussi) profiter à des médias qui sont des canards boiteux. [...] Mais on regrette que ce soutien ne s’applique pas aux médias électroniques. Ça crée deux classes de journalistes », a affirmé Pierre Karl Péladeau, en marge de la publication des résultats pour le troisième trimestre de Québecor.

La société a annoncé des revenus de 1,07 milliard $ au troisième trimestre, soit une augmentation de 20,2 millions $ (1,9 %) par rapport à la même période l’an dernier.

Le secteur des télécommunications ainsi que celui du sport et du divertissement ont connu des hausses respectives de 2,6 % et de 2,4 %. Cependant, celui des médias a enregistré une baisse de 2,2 % de ses revenus.

Les profits de Québecor ont aussi diminué. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s’est élevé à 178,5 millions $ (0,70 $ par action de base), contre 187,1 millions $ (0,80 $ par action de base) à la même période de 2018, soit un recul de 8,6 millions $ (0,10 $ par action de base).

Son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté a toutefois augmenté pour atteindre 509,3 millions $.

« Québecor a généré une solide croissance de 7,4 % de son BAIIA ajusté au troisième trimestre 2019 en comparaison avec le trimestre correspondant de 2018. Lorsque combinée à la baisse de la charge d’intérêt sur sa dette et ses débentures convertibles, cette croissance a entraîné une hausse de 22,8 % du bénéfice ajusté lié aux activités d’exploitation poursuivies », a affirmé M. Péladeau.

« Vidéotron demeure la pierre angulaire de cette excellente performance et nous en sommes d’autant plus fiers, ayant lancé avec succès notre nouvelle plateforme technologique Helix à la fin du mois d’août 2019 », a-t-il ajouté.

Plus de 30 000 clients se sont abonnés à ce service en cinq semaines.

Télécommunications

Le secteur des télécommunications a connu une croissance de 2,6 % de ses revenus et de 8 % de son BAIIA pendant le trimestre.

Chez Vidéotron, la téléphonie mobile, avec des revenus en hausse de 12,6 % (ou 17,4 millions $), l’accès internet (+ 2,7 %) et le service de vidéo sur demande par abonnement Club illico ont connu un bon trimestre.

– Avec l’Agence QMI