/24m
Navigation

Jean-Martin Aussant: musicien, politicien puis - maintenant - geek en chef!

Jean-Martin Aussant: musicien, politicien puis - maintenant - geek en chef!

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu’il soit tiré à quatre épingles, Jean-Martin Aussant a tout de même un parcours atypique.

Musicien dans l’âme, il s’est toutefois davantage démarqué en politique et, depuis le début de l’année, il vit le rêve de plusieurs gameuses et gameurs en étant directeur général d’un regroupement de développeurs de jeux vidéo indépendants.

Un invité de choix pour notre chronique geek, en effet.

On annonçait en janvier que vous étiez maintenant directeur général de la Coop La Guilde, qui regroupe les développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec. Quel y est votre mandat?

J'y occupe effectivement les fonctions de directeur général, donc en gros je contribue à mettre en oeuvre la planification stratégique qui a été élaborée par le conseil d'administration.

Ça va de la plateforme en ligne de services aux membres à l'organisation de grands événements pour l'industrie, en passant par les relations avec les nombreux partenaires de l'industrie, de la société civile, des médias et de la sphère gouvernementale.

La Guilde constitue la plus grande association du genre au monde, donc vous pouvez imaginer que les projets ne manquent pas.

Le conseil d'administration est aussi très impliqué puisqu'il est composé de professionnels du milieu qui connaissent très bien leur environnement et qui ont beaucoup d'idées pour la suite des choses.

Votre premier contact avec les jeux vidéo, c'était quoi en fait?

Étant dans la fin quarantaine, j'ai connu pas mal d'étapes dans l'évolution du jeu vidéo de mon enfance à aujourd'hui.

J'ai beaucoup joué sur Atari, Commodore, Intellivision et surtout mon précieux TRS-80 à l'époque. J'en ai joué des parties de Pong!

J'aimais aussi beaucoup les arcades durant les années 80. Tout le monde s'y retrouvait et c'était un des principaux centres de socialisation. Imaginez, les gens se voyaient en personne à cette époque!

Je suis ensuite passé aux jeux sur PC et sur des consoles plus puissantes. Je les ai pas mal toutes eues: PlayStation, XBox, Wii, Nintendo Switch, etc.

Et je joue maintenant beaucoup sur mobile bien sûr, surtout avec mes deux enfants qui y trouvent aussi leur intérêt.

Qu'est-ce qui se trame chez la Guilde ces jours-ci?

Le grand projet du moment est certainement la préparation du festival MEGA+MIGS du 16 au 19 novembre dans le Vieux-Port.

Pour la première fois au Canada, on regroupera des activités grand public pour toute la famille et des conférences et classes de maitres pour les professionnels de l'industrie, ce qu'on appelle un B2B2C (Business to Busines to Consumer).

Ce sera sans l'ombre d'un doute le plus grand festival vidéoludique à s'être jamais tenu au Québec et on en fera un événement annuel incontournable sur le plan international.

Disons que des membres de la Guilde vous offrent de produire le jeu de vos rêves, ça ressemble à quoi?

Je n'ai absolument aucune hésitation à dire que ce serait un jeu mettant Goldorak en vedette. Depuis que je suis jeune que j'attends le film et le jeu vidéo Goldorak.

Presque tous les super-héros, Transformers et autres personnages du genre ont eu leur long métrage, je trouve que Goldorak est plus que dû!

Actarus et ses méchants adversaires de Vega ont bercé mon enfance avec les dessins animés de l'époque.

Les moyens modernes pourraient donner une série de films absolument spectaculaires!

Certains de vos membres participeront au festival MEGA+MIGS. Quelle est la place d'événements du genre pour l'industrie des jeux vidéo et/ou le grand public?

Quand on demande aux gens de nommer des fleurons de l'économie québécoise, on entend souvent l'ingénierie, l'aéronautique, les sciences de la vie, le cirque, la musique, etc. On n'entend pas encore assez souvent le jeu vidéo alors que le Québec est mondialement reconnu pour la richesse de son industrie vidéoludique.

Outre les milliers d'emplois et les retombées économiques qui se comptent en centaines de millions de dollars, le jeu vidéo est un secteur à très haute teneur en composantes culturelles et artistiques, pas seulement technologiques.

Je pense que c'est entre autres ce qui fait que la planète entière veut s'installer chez nous pour participer au «hub» vidéoludique qu'on a développé. La créativité est un trait distinctif au Québec et nous avons toutes les raisons de le faire savoir.

Donc pour revenir à votre question, un grand festival comme le MEGA+MIGS est une occasion idéale pour mettre en vitrine la richesse de nos créations, à la fois pour notre propre public local et pour la communauté internationale aussi.

Il y a tellement de jeux mondialement connus qui ont été créés ici chez nous, il faut que ça se sache et que nous en soyons fiers!

Qu'est-ce qui s'en vient pour vous/la Guilde au cours des prochain(e)s mois/semaines?

La Guilde a renforcé ses liens avec plusieurs partenaires au cours de la dernière année et elle poursuivra sur cette lancée pour faire en sorte que l'industrie vidéoludique soit toujours plus vibrante et contribue à la hauteur de son potentiel à la prospérité du Québec.

Je pense que nous sommes encore seulement à l'aube de ce que deviendra ce secteur, avec une foule d'applications insoupçonnées du vidéoludique dans des domaines comme la santé, l'éducation, la formation, la littéracie financière, la protection de l'environnement, la sécurité publique, etc.

Et le Québec est extrêmement bien positionné pour continuer à être un meneur dans toutes ces possibilités de développement.

On sait que vous êtes musicien... Le premier album, c'est pour quand?

Je réponds depuis plusieurs années que ça ne saurait tarder, puis je suis emporté par 26 autres projets qui me prennent tout mon temps.

Mais j'y tiens, je devrai un jour publier certains échantillons de ce que je compose depuis que je suis tout jeune.

La musique est ce que j'ai étudié le plus longtemps dans ma vie et je me considère musicien avant toute chose.

Donc... ça ne saurait tarder! 

Pour avoir plus d’information sur La Guilde: laguilde.quebec. Le MEGA+MIGS se tiendra du 16 au 19 novembre au Grand quai du Port de Montréal. Info sur: megamigs.com.

De la réalité virtuelle... gratuite!

Le festival Cinemania flirte avec la réalité virtuelle en présentant des courts-métrages interactifs en réalité virtuelle.

Mieux encore: c’est gratuit.

Pour en profiter, rendez-vous au Centre PHI, du 8 au 17 novembre, entre 12h30 et 18h.

Pour avoir plus de détails sur la programmation complète de l’événement: festivalcinemania.com 

Venez acheter - ou vendre! - de vieux livres dont vous êtes le héros!

Déçus par la dernière saison de Game Of Thrones et vous désirez vous en remettre en replongeant dans les livres qui ont inspiré la série télé?

Ça tombe bien, il y a une vente de livres usagés ce samedi, entre 11h et 16h, à l’hôtel Espresso (1005 rue Guy) et celle-ci se concentre sur les ouvrages de fantaisie et de science-fiction.

Idéal pour garnir votre collection ou lancer votre magasinage des Fêtes d’avance.

Détails sur facebook.com/MonSFFA/ 

Venez acheter - ou vendre! - de vieilles éditions de Catane!

Vous êtes plus jeux de société? Ça tombe bien, La Récréation (404 rue Ontario Est) organise une «vente de garage» pour amateurs de jeux de table.

L’établissement y vendra du matériel afin de libérer de l’espace pour de nouvelles acquisitions.

En prime: des particuliers y amèneront également du matériel à vendre.

Peut-être y trouverez-vous «ze» jeu qui allumera vos ami(e)s lors de votre prochaine soirée?

C’est ce dimanche de midi à 16h.

Détails sur facebook.com/larecreation