/opinion/columnists
Navigation

Mete z’en

Coup d'oeil sur cet article

Claude Julien a peut-être 1200 matchs derrière la cravate, mais on sait tous qu’il n’est pas seul à diriger le Canadien.

En fait, nous sommes quelques centaines de milliers à savoir quoi faire, qui utiliser et qui clouer au banc. Et nous ne sommes pas toujours tous d’accord. Par exemple, avant même le début de la saison, nous avions plusieurs connaisseurs qui cherchaient désespérément un partenaire pour Shea Weber. C’est drôle, moi, je cherchais un partenaire pour Victor Mete.

Dès que j’ai aperçu ce p’tit gars-là, il y a deux ans, j’ai été ébahi par sa belle et fluide mobilité, sa vision du jeu et son jugement rapide.

Si j’avais des adjoints instructeurs, je discuterais de la possibilité de jumeler à Mete un défenseur défensif et je demanderais au petit Victor d’appuyer l’attaque à fond mon Léon comme le fait Torey Krug à Boston. Il est formidable, le p’tit Torontois.

À SUIVRE

Victor est explosif et, une qualité rare, il parvient aisément à percer le centre de la glace lorsqu’il transporte la rondelle.

On voit qu’il est encore timide et qu’il craint de se faire prendre hors position, mais lorsque ses coéquipiers et instructeurs auront bien compris qu’il faut le « couvrir », soit le remplacer vitement lorsqu’il se porte en attaque, attention, les amis.

Oui, il a compté deux fois mardi, mais attendez. Ce gars-là est bien meilleur que tout ce qu’on a vu depuis ses débuts.

Présentement, il accomplit ce qu’on lui demande, mais un jour, il pourrait prendre les commandes autrement et mieux exploiter sa vitesse. J’en parle à mes adjoints et je vous reviens.

PAQUET VALEUR

  • Qu’arrivera-t-il au chef du Parti conservateur ? Andrew, on ne donne pas Scheer de ta peau.
  • Est-ce que je t’ai manqué pendant mon absence ? Quelle absence ?
  • Le courage, c’est avoir peur sans que ça paraisse.
  • « Quand on parle de moisissure dans les écoles, je me sens un peu visé » (un gars de 19 ans en secondaire 2).
  • Alphonse Allais a déjà écrit que les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux.

À DEMAIN

Si on avait un goaler de 10 millions $, on serait en tête.