/24m
Navigation

Travaux au centre-ville: c'est la fin pour le restaurant Ferrari

Elio Schiavi, une dernière fois derrière son comptoir après 38 ans de service.
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI Elio Schiavi, une dernière fois derrière son comptoir après 38 ans de service.

Coup d'oeil sur cet article

Le restaurant italien Ferrari, ouvert depuis plus de 38 ans au centre-ville de Montréal, fermera ses portes la semaine prochaine, après avoir connu des années difficiles en raison de travaux.  

Le restaurateur Elio Schiavi servira pour la dernière fois ses fameuses pâtes fraîches le samedi 16 novembre prochain.  

Son commerce a été lourdement été affecté par la présence sur la rue Bishop d'un chantier de la Société de transport de Montréal (STM), qui s'est étalé sur près de trois ans. Le bruit, la poussière, des clôtures de métal et le trottoir fermé faisaient fuir la clientèle.  

Les travaux se sont finalement conclus en juillet, mais comble de malchance, le propriétaire de l'immeuble a décidé d'en changer la vocation, ce qui a sonné la fin de Ferrari.  

Même sans cela, il lui aurait été difficile de remonter la pente, convient-il. «Nous n’avions pas perdu beaucoup de clients lors de la première année, mais malheureusement, les ventes ont dégringolé dès l’année suivante et on a essuyé énormément de pertes», a expliqué M. Schiavi.  

Compensation minime  

La Ville avait pour sa part annoncé en novembre 2018 un programme de compensation pour dédommager les commerçants comme M. Chiavi, qui rembourserait une partie des pertes de revenus, allant jusqu’à un montant de 30 000 $.  

Pour M. Chiavi, le montant est largement insuffisant, lui qui estime avoir perdu plus de 500 000 $, en plus de son fonds de pension, dans toute cette saga.  

Il poursuit maintenant la Ville afin d'avoir un dédommagement.  

«Ça me rend triste la fermeture de mon restaurant, mais c’est en même temps une vraie libération. J’ai tout perdu et à 76 ans, c’est difficile de recommencer avec si peu de moyens», a-t-il déploré.