/investigations
Navigation

Un ex-patron de SNC aurait approuvé des pots-de-vin

<b>Jacques Lamarre</b><br /><i>Ancien PDG de SNC-Lavalin</i>
Photo d'archives, Agence QMI Jacques Lamarre
Ancien PDG de SNC-Lavalin

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien grand patron de SNC-Lavalin Jacques Lamarre aurait personnellement approuvé le paiement de commissions hors normes à d’ex-cadres en Libye, a relaté un témoin au tribunal. 

«Si tu es capable d’aller chercher la réclamation, [...] c’est un miracle et tu auras tout ce que tu veux», aurait déclaré Jacques Lamarre à Riadh Ben Aïssa, ex-cadre de l’entreprise, au début des années 2000, au sujet d’une somme d’environ 100 millions $ que SNC cherchait à se faire payer en extra pour un projet qui avait mal tourné en Libye. 

  • Notre journaliste Félix Séguin était à l'émission Dutrizac sur QUB radio pour en parler :

Ben Aïssa était contre-interrogé hier au palais de justice de Montréal au procès de Sami Bebawi, 73 ans, un ancien vice-président de SNC-Lavalin, accusé de huit chefs, dont fraude et corruption. 

Selon le témoin, Jacques Lamarre était prêt à offrir à Ben Aïssa et à Bebawi autant que 50 % de toute somme remise par une société d’État libyenne à SNC en lien avec cette réclamation. 

Payés en Suisse 

Ben Aïssa a aussi affirmé que Bebawi lui aurait confié avoir eu le feu vert de Jacques Lamarre pour mettre en place un système de bonus qui consistait, pour lui et Bebawi, à s’octroyer une commission sur chaque contrat remporté en Libye. 

Il a expliqué que ces commissions secrètes, qui ne figuraient pas dans leur rémunération officielle, étaient versées dans une société-écran en Suisse. 

Le témoin a souligné que l’ex-patron de SNC-Lavalin était très impliqué dans la gestion des projets de SNC et que rien n’arrivait sans son approbation. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.