/24m/transports
Navigation

De nouvelles mesures d’atténuation pour les usagers de Mascouche et Deux-Montagnes

De nouvelles mesures d’atténuation pour les usagers de Mascouche et Deux-Montagnes
Photo d'archives, Christopher Nardi

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Trois trains de la ligne exo5 Mascouche feront la navette jusqu’à la gare Centrale de Montréal aux heures de pointe du matin et de l’après-midi en contournant le mont Royal. Ils emprunteront les rails du CN et auront même la priorité sur les trains de marchandises.

C’est l’une des mesures annoncées vendredi pour pallier la fermeture du tunnel du mont Royal à compter du 6 janvier prochain dans le cadre des travaux d’aménagement du Réseau express métropolitain (REM).

«Le contournement temporaire du mont Royal sur les voies du CN permettra de faciliter les déplacements de certains usagers, qui n'auront pas à effectuer de correspondance pour se rendre au centre-ville», a-t-on précisé par communiqué, alors que de nombreux usagers déplorent que leurs temps de déplacement seront beaucoup plus importants pendant au moins deux ans pour se rendre au travail au centre-ville de la métropole.

Soulignons que deux autres trains de la ligne exo5 Mascouche s'arrêteront pour leur part à la gare Ahuntsic.

Parmi les autres mesures annoncées vendredi, le nombre de navettes d’autobus entre Deux-Montagnes et le centre-ville de Montréal sera doublé en dehors des heures de pointe dès le 6 janvier prochain.

«Ce service sera direct pour les usagers des gares Deux-Montagnes et Grand-Moulin jusqu'au terminus Centre-Ville, à proximité de la station de métro Bonaventure et de la gare centrale», a-t-on mentionné par communiqué.

Ainsi, la navette 404 aura presque deux fois plus de départs, soit 44 au lieu de 23.

Afin d’offrir une autre option pour les déplacements, notamment ceux des usagers de la gare Deux-Montagnes, une nouvelle navette, la 405, va se rendre à la gare Sainte-Thérèse de la ligne exo2 Saint-Jérôme. Cette ligne permet d’accéder à la ligne bleue du métro de Montréal via la gare Parc, comme le font notamment déjà des étudiants de l’Université de Montréal et des employés du CHU Sainte-Justine. La 405 offrira quatre départs le matin et autant pour le retour à la maison.

Le total des mesures d’atténuation atteint 192 millions $, une facture assumée par Québec et CDPQ Infra, qui est maître d’œuvre du projet du REM.

«Nous avons été à l'écoute des usagers et nous n'avons pas ménagé les efforts pour bonifier les solutions offertes», a dit la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau.

«En soutien à l'excellent projet de mobilité qu'est le REM, nous avons offert de modifier nos opérations de transport industriel temporairement pour les passagers de la ligne Mascouche jusqu'à ce que la construction des infrastructures permanentes permettant l'accès au centre-ville soit terminée», a indiqué Jean-Jacques Ruest, PDG du CN.