/sports/football
Navigation

Football: un lourd défi pour le Notre-Dame

Coup d'oeil sur cet article

Marc-André Dion assure que personne chez le campus Notre-Dame-de-Foy n’est repus après avoir atteint le carré d’as du circuit collégial Division 1.

Le Notre-Dame rendra visite aux Cheetahs de Vanier, samedi après-midi, en demi-finale après avoir causé une certaine surprise en effaçant un déficit de 17-0 à la demie pour écarter les Titans de Limoilou en première ronde des séries éliminatoires, samedi dernier.

«Personne ne se satisfait de notre victoire contre les Titans et Vanier est rapidement entré dans nos têtes, a raconté l’entraîneur-chef Marc-André Dion. À une semaine du Bol d’Or, c’est plus réalisable de se rendre jusqu’au bout et rien n’est laissé au hasard.»

«Il faudra être capable de passer le ballon sinon ça va se corser, de poursuivre Dion dont la troupe s’est inclinée par la marque de 32-20 face aux Cheetahs en saison régulière. Les Cheetahs sont clairement sur une pente ascendante et ils ont apporté des changements importants depuis la fin de semaine de congé. Ils remplissent la boîte défensive, arrêtent le sol et forcent leurs adversaires à lancer le ballon pour les battre.»

En l’absence plus que probable du receveur Vincent Carbonneau, le Notre-Dame possède-t-il les éléments pour connaître du succès par la passe? «Nous avons gagné deux parties en l’absence de Carbo et nous sommes capables de palier sa perte, a mentionné Dion. Carl-Olivier Boutin-Collin était en feu la semaine dernière. Mathieu Robitaille a été constant tout la saison et Alexis Forest joue du bon football en ce moment.»

Le quart-arrière Jérôme Rancourt tentera de mener le CNDF au Bol d’Or pour la première fois depuis leur victoire en 2016. 

Le Notre-Dame est plus solide pour stopper le jeu au sol qu’en début de saison. «Si tu arrêtes le sol, tu as une chance, a résumé Dion. Il n’y a pas de secret. On a apporté des changements en défensive. Vanier court bien le ballon et réussit des gros jeux.»

La défensive du CNDF devra de nouveau se passer des services du demi défensif Francis Bouchard. Victime d’une triple fracture à un pouce avant le match contre les Cougars du Collège Champlain lors de la dernière rencontre du calendrier régulier, le demi défensif a subi des radiographies cette semaine qui ont révélé que ses fractures ne s’étaient pas consolidées.

L’autre demi finale opposera les Spartiates du Vieux Montréal aux Cougars dans un match disputé dans la métropole. Champions de la saison régulières en vertu d’une fiche de huit victoires et une défaite, les Spartiates avaient corrigé les Cougars par la marque de 54-0 en lever de rideau de la saison et misent sur une offensive redoutable.