/sports/football
Navigation

Joueur par excellence: cinq candidats

Coup d'oeil sur cet article

La première moitié de la saison de la NFL est déjà derrière nous et plusieurs joueurs ont déjà «déposé leur candidature» pour le titre de joueur le plus utile grâce à leurs performances sur le terrain.

Russell Wilson, quart-arrière, Seahawks de Seattle

AFP

La pierre angulaire de l’attaque des «Hawks» a déjà une longueur d’avance sur les autres membres de cette liste. En neuf matchs, Wilson a mené son équipe vers une fiche de 7-2 grâce à ses prouesses. Le quart-arrière a complété 68,3 % de ses passes pour des gains de 2505 verges et 22 touchés. L’athlète de 30 ans a été victime d’une seule interception depuis le début de la saison. L’Américain est aussi une menace par la course, ayant amassé 203 verges au sol et trois majeurs.

Christian McCaffrey, porteur de ballon, Panthers de la Caroline

AFP

McCaffrey tentera de devenir le premier joueur à sa position à remporter cet honneur depuis Adrian Peterson en 2012. Le porteur de ballon a obtenu des gains au sol légèrement supérieurs à 110 verges par match, en plus d’avoir inscrit 10 majeurs de cette façon. Peu importe que ce soit Cam Newton (blessé pour le reste de l'année) ou Kyle Allen au poste de quart-arrière, le joueur de troisième année s’est aussi imposé par le jeu aérien avec 363 verges et trois touchés.

Lamar Jackson, quart-arrière, Ravens de Baltimore

AFP

Même la puissante défensive des Patriots de la Nouvelle-Angleterre n’a pas pu arrêter l’attaque des Ravens menée par Jackson. Le quart-arrière est une double menace pour ses adversaires grâce à ses qualités athlétiques et sa capacité à sortir de sa pochette pour courir. Malgré sa position, le choix de premier tour de la formation du Maryland domine son équipe pour les verges gagnées par la course avec 637. Jackson compte 17 touchés à sa fiche, soit 12 par la passe et cinq à l’aide de ses jambes.

Patrick Mahomes, quart-arrière, Chiefs de Kansas City

AFP

Même s’il a manqué les deux derniers matchs de son équipe en raison d’une blessure à un genou, il ne faudrait pas éliminer de l’équation le plus récent récipiendaire du titre. La saison dernière, à sa première année complète au poste de quart-arrière partant, Mahomes a prouvé qu’il était capable de faire l’impossible.

Aaron Rodgers, quart-arrière, Packers de Green Bay

AFP

Rodgers connaît une autre année à la hauteur de ses standards. Le pivot des Packers a récolté 2485 verges par la voie des airs, en plus d’avoir distribué 17 passes de touché à ses receveurs. Malgré l’absence de son receveur étoile, Davante Adams, blessé durant quatre parties et l’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef (Matt LaFleur) qui en est à sa première expérience dans la NFL à ce poste, Rodgers a propulsé son équipe à la tête de sa section, réputée comme l’une des plus féroces de la NFL.