/misc
Navigation

Septuagénaires 2020: Biden, Sanders, Warren et Trump sont-ils trop vieux?

Septuagénaires 2020: Biden, Sanders, Warren et Trump sont-ils trop vieux?
Getty Images/AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien président Jimmy Carter (95 ans) confiait récemment à des journalistes qu’il n’aurait pas été en capable d’assumer pleinement les obligations très lourdes de la présidence à l’âge de 80 ans. La remarque a été interprétée comme un message à l’endroit de quatre candidats à la présidentielle 2020.  

Le président Trump est déjà le plus vieux président élu de l’histoire et il amorcerait son second mandat à l’âge de 74 ans. Chez les démocrates, Elizabeth Warren aurait 71 ans le jour de son assermentation alors que Joe Biden et Bernie Sanders seraient respectivement âgés de 78 et 79 ans.     

Dans le Washington Post de jeudi, la journaliste Roxanne Roberts se penchait sur la moyenne d’âge très élevée des principaux candidats. Si elle s’intéresse aux différentes techniques utilisées pour tenter de rajeunir l’apparence des quatre candidats, elle se demande également si certains d’entre eux ne montrent pas déjà certains signes qui devraient inquiéter.     

Du côté superficiel, elle semble s’amuser à pointer vers de petits ou grands subterfuges auxquels ont recours les politiciens plus âgés. Elizabeth Warren n’affiche aucun cheveu blanc. Joe Biden ne manque aucune occasion d’afficher une dentition d’une impeccable blancheur. Il pousserait la vanité jusqu’à se faire retoucher les yeux (Botox?). Ai-je vraiment besoin de souligner la chevelure blonde de Donald Trump ou la couleur bien particulière de sa peau?     

Mais il y a plus que cette recherche d’une apparence éternellement jeune (certains résultats sont mitigés...) et le fond de la question demeure pertinent. Les problèmes cardiaques de Bernie Sanders ont rappelé à bien des électeurs que si avec l’âge vient l’expérience, le passage du temps affecte aussi d’autres aspects de la personnalité ou de la santé.     

Depuis que Joe Biden a officialisé sa candidature, j’ai bien remarqué qu’il n’a pas la même énergie qu’en 2008 alors qu’il se joignait à Barack Obama sur le ticket démocrate. On le savait gaffeur, mais un grand nombre de ses déclarations me semblent confuses ou incompréhensibles. Combien de fois pendant les premiers débats a-t-il corrigé une déclaration? J’ai perdu le compte.     

Pour une Elizabeth Warren qui affiche une forme remarquable, combien de fois a-t-on avancé que le président Trump s’exprimait beaucoup moins bien qu’il y a quelques années? Qu’il parvient difficilement à demeurer concentré plus de quelques minutes? Si les humoristes se moquent régulièrement du vocabulaire limité du président, je rappelle qu’il a réussi des études universitaires et que de vieilles entrevues nous permettent de constater rapidement que sans être un grand orateur, il s’exprimait avec aisance.     

Je ne crois pas que ce soit faire de l’âgisme que de s’interroger sur l’âge des candidats. Combien d’entre nous pourrions supporter la pression et la lourdeur de la tâche de président pendant 4 ou 8 ans? Leur présence peut bien sûr s’expliquer par leur compétence et leur expérience, mais elle est d’abord attribuable au fait que ce sont bien souvent des électeurs de 50 ans ou plus qui sont très actifs au moment des élections.     

Même si les Trump, Warren,Biden et Sanders mènent une vie plus aisée que la moyenne, qu’ils jouissent probablement d’une génétique forte et qu’ils ont accès à d’excellents soins médicaux, le temps fait son œuvre pour tout le monde. Attendra-t-on, comme ce fut le cas pour Ronald Reagan, de constater les ravages de la maladie avant de se questionner ouvertement et sérieusement?     

Sur une note plus sympathique, je vous laisse sur la citation de Ronald Reagan rapportée par Roxanne Roberts. Lors d’un débat précédant sa réélection, Reagan, âgé de 73 ans, y allait de cette pique pour son adversaire Walter Mondale : «I will not make age an issue of this campaign. I am not going to exploit, for political purposes, my opponent’s youth and inexperience.»     

Vous pouvez lire le texte de Roxanne Roberts en entier ici .     

N.B.: les amateur du Muppet Sow auront reconnu les deux personnages sur la photo qui coiffe ce billet. Il s'agit du duo de Statler et Waldorf