/weekend
Navigation

«Leslie & Coco» de Marie Demers: l’été des grands bouleversements

Marie Demers
Photo courtoisie, Julie Artacho Marie Demers

Coup d'oeil sur cet article

Deux jeunes femmes, amies depuis toujours, mais séparées par des centaines de kilomètres, l’une à Montréal, l’autre à Gaspé, verront leur vie se transformer du tout au tout dans le nouveau roman de Marie Demers, Leslie & Coco. À l’issue d’un séjour commun dans la métropole, de grands bouleversements les attendent.

Leslie et Coco savent qu’elles sont différentes, mais complémentaires. Elles sont unies par une grande amitié, partagent une passion commune pour la littérature et s’écrivent réflexions et pans de vie dans de longues lettres.

Lorsqu’elles se rejoignent à Montréal pour quelques jours, pendant l’été, des changements importants les guettent.

Marie Demers, en entrevue, explique qu’elle avait envie de raconter une histoire d’amour qui est un moteur de vie, un moteur de création pour ces deux filles.

«Je voulais surtout raconter une histoire d’amitié forte, parce que c’est sûrement ce qui nous sauve le plus à cet âge. Ça... et les livres. Je raconte comment deux personnes qui trouvent ça dur d’arriver à l’âge adulte amortissent ce passage à travers l’amitié et la littérature.»

Le potentiel des jeunes

L’écrivaine souligne très bien à quel point le potentiel des jeunes est souvent nié, à cause justement de leur jeunesse.

«On te demande beaucoup : on te demande de savoir où tu t’en vas, mais en même temps, si tu sais où tu t’en vas, on ne te prend pas au sérieux. C’est un peu comme un couteau à double tranchant, d’être jeune : on te dit : “T’es don’ chanceux d’être jeune”, mais en même temps, on ne reconnaît pas les épreuves que tu vis.»

Elle se sentait comme ça plus jeune. «Même si j’avais des bonnes notes, je n’avais pas vraiment mon mot à dire à l’école. Et je sentais que même si j’étais à mon affaire, je n’étais jamais assez à mon affaire... On est au début de tout, et c’est comme si on n’avait rien accompli. C’est un instant complexe, difficile pour plusieurs raisons. Je ressens beaucoup de compassion pour ces jeunes adultes qui sont un peu les exclus de la société.»

Elle avait envie de donner la parole à deux filles. «J’ai essayé de m’effacer, d’effacer mes expériences pour me remettre dans cet état d’âme. Moi, je me sentais essoufflée d’avance, à rouler ma pierre sur une côte sans fin.»

Le regard des hommes

Les deux filles observent inévitablement le regard qui est porté sur elles par les hommes.

«Coco le vit et Leslie le nie : par l’anorexie, elle refuse d’avoir des formes parce qu’elle ne veut pas de ce regard», note Marie Demers, qui confie qu’elle se sent beaucoup mieux à 30 ans, avec 20 livres de plus qu’à 20 ans.

«J’ai eu des problèmes alimentaires et mon rapport à la nourriture est à jamais miné par ces expériences-là, même si j’essaie toujours de rationaliser et de défaire les pensées obsessives qui me viennent naturellement. Ce sont des rapports complexes au corps, au vieillissement, à la féminité.»

  • Marie Demers est auteure, chargée de cours, doctorante et éditrice.
  • Elle a écrit les romans à succès In Between et Les Désordres amoureux.
  • Elle sera présente au Salon du livre de Montréal.
Leslie & Coco, Marie Demers, Éditions Hurtubise, 248 pages
Photo courtoisie
Leslie & Coco, Marie Demers, Éditions Hurtubise, 248 pages