/travel/destinations
Navigation

Marcher au Marais de la Rivière aux Cerises

ÉVA 1109 Découvrir le Québec
Photo courtoisie, Éric Lajeunesse Un pont enjambe la rivière aux Cerises.

Coup d'oeil sur cet article

Entre le mont Orford et le lac Memphrémagog, sentiers et passerelle facilitent l’exploration du Marais de la Rivière aux Cerises. Constituée de broussailles, de boisés et de milieux humides, la petite jungle de Magog est étonnamment facile d’accès.

Sur le chemin Roy, au stationnement, des parcomètres colorés attirent l’attention. On y verse le montant qu’on veut pour payer notre entrée.

D’hier à aujourd’hui

Le centre d’interprétation abrite une exposition de sculptures d’oiseaux et une écoboutique.
Photo courtoisie, LAMRAC
Le centre d’interprétation abrite une exposition de sculptures d’oiseaux et une écoboutique.

À la vue du centre d’interprétation d’allure contemporaine, érigé en 2011, on ne se doute pas que le marais a failli être détruit par la mise en place d’un dépotoir durant les années 1950 et 1960. Dans le but de sauvegarder le territoire, la Fondation de la faune du Québec et la Ville de Magog en ont fait l’acquisition. Des tonnes de déchets ont été retirées dans les années 1990 et 2000. Petit à petit, la vie a repris. L’Association du Marais-de-la-Rivière-aux-Cerises (LAMRAC) en assure la gestion depuis une vingtaine d’années.

Sentiers et passerelle

Le trajet passant par le sentier du Pionnier traverse le marais jusqu’à proximité du centre-ville de Magog. Distance : trois kilomètres et demi aller-retour.

Une passerelle d’un kilomètre et demi agrémente le parcours par le sentier du Pionnier.
Photo courtoisie, LAMRAC
Une passerelle d’un kilomètre et demi agrémente le parcours par le sentier du Pionnier.

Une passerelle d’un kilomètre et demi agrémente le parcours tout en protégeant les milieux humides du piétinement. C’est l’une des plus longues au Québec.

Pour voir des oiseaux, le sentier du Gros Pin est idéal, grâce à ses cinq ou six stations de mangeoires. Ce n’est pas bien long, soit un peu plus d’un demi-kilomètre.

Au centre d’interprétation

Une halte s’impose au centre d’interprétation pour admirer la remarquable exposition de sculptures d’oiseaux, intitulée De plumes et de bois. Parmi les spécimens en montre (à compter du 13 novembre), on retrouve le hibou des marais et le dindon sauvage.

L’écoboutique se fait inspirante pour des cadeaux de Noël : miel local (à partir des plantes sauvages du marais), jeux et livres sur la nature pour les enfants. Mon coup de cœur : les oiseaux en peluche émettant le chant authentique de l’espèce dont la mésange, le geai bleu et le grand-duc. C’est vraiment surprenant.


MARAIS DE LA RIVIÈRE AUX CERISES

  • Accès en auto : A-10, sortie 115, route 112 et chemin Roy à gauche
  • Sentiers : 5 km
  • Frais d’entrée : contribution volontaire
  • Exposition De plumes et de bois : de retour le 13 novembre
  • maraisauxcerises.com

D’autres idées pour le week-end

TRAINS DE NOËL

À bord de l’Orford Express

En voiture avec le père Noël, voilà une façon différente de débuter les Fêtes.
Photo courtoisie
En voiture avec le père Noël, voilà une façon différente de débuter les Fêtes.

Les trains de Noël pour enfants sont de retour, avec départs de Magog, Sherbrooke et Bromont. Durant le trajet de deux heures, il y a de l’animation avec des amuseurs et, bien sûr, la visite du père Noël et des surprises. Chocolat chaud et gourmandises.

On y retrouve une ambiance des Fêtes plutôt unique, des paysages défilant le long du parcours. Du 16 novembre au 23 décembre.