/maisonextra
Navigation

Vendre et acheter une maison: un double casse-tête financier réalisable!

Vendre et acheter une maison: un double casse-tête financier réalisable!
Photo Pixabay

Coup d'oeil sur cet article

Vous désirez vendre votre maison afin d’en acquérir une autre? Voici quelques conseils pour gérer et planifier ces deux démarches immobilières sans vous ruiner! 

Pour vous simplifier la vie et pour vous éviter des frais en double, vous vendez d’abord votre ancienne résidence avant d’acheter votre nouvelle propriété. En agissant ainsi, il n’y a pas de surprise, vous savez à quoi vous attendre: «Ça vous permet de faire les étapes de façon ordonnée et d’avoir la mise de fonds nécessaire pour l’achat de la nouvelle maison», précise Pascal Berger, conseiller en prêts hypothécaires pour la Banque Royale du Canada (RBC). Toutefois, si les choses ne se passent pas comme vous les aviez prévues, dites-vous qu’il y a toujours des solutions... 

Les dates ne concordent pas 

Vous avez peut-être acheté une maison et vendu votre ancienne, mais vous n’avez pas réussi à faire coïncider les dates. Par exemple, votre résidence nouvellement acquise doit être notariée le 1er décembre, mais l’acheteur de votre maison a besoin de passer chez le notaire plutôt le 15 décembre: il y a donc une différence de deux semaines... Dans ce cas-ci, la vente de votre résidence se fait après l’achat de l’autre. Votre mise de fonds – provenant des profits de la vente de votre habitation –, ne sera pas disponible le 1er décembre, mais seulement le 15... alors que vous en avez besoin pour payer votre nouvelle demeure! 

Un coussin financier 

La plupart des institutions financières offrent à leurs clients un service d’aide appelé «prêt-relais». Il s’agit d’un coussin financier pour vous aider à payer la maison lorsque les dates ne concordent pas. En reprenant l’exemple illustré précédemment, la banque va vous prêter votre mise de fonds à partir du 1er décembre en ayant la certitude que la transaction va se faire le 15 décembre. «Quand vous allez passer chez le notaire pour la vente de votre maison, celui-ci va être mandaté par la banque afin de rembourser automatiquement le prêt qu’on vous a fait», ajoute M. Berger. Le client n’a pas à transiger l’argent, c’est le notaire va s’en occuper directement auprès de la banque avec la vente de votre propriété. Vous devrez par contre débourser des frais d’intérêt. Une différence de dates peut paraitre dans un budget! Avec cette aide, vous n’êtes pas pénalisé parce que la vente a dû se faire plus tard... 

Offre d’achat conditionnelle 

Comme le souligne M. Berger, dans le marché actuel, il y a plus d’acheteurs que de maisons à offrir. Ayant l’embarras du choix, les vendeurs vont de moins en moins accepter une offre d’achat conditionnelle à la vente d’une autre maison. L’acheteur va ainsi prendre un risque s’il fait une offre d’achat sans condition de la vente de sa maison. «Notre travail consiste à s’asseoir avec le client et de bien lui expliquer quelles sont les conséquences à faire une telle offre», confie M. Berger. Si la maison ne s’est pas encore vendue, la personne devra payer en double: deux hypothèques, deux taxes municipales et scolaires, deux frais de chauffage et d’électricité, etc. «Je dois bien démontrer aux gens la charge mensuelle qu’ils vont avoir à débourser. En sont-ils capables financièrement?» 

Un risque à prendre... ou non? 

Dans le meilleur des mondes, vous allez réussir à vendre votre maison avant d’acheter l’autre. Dans le cas contraire, si vous faites un double paiement pour deux bâtiments en même temps, pendant quelques mois, est-ce que ce montant entrera dans votre budget? Vous vous retrouvez subitement avec 3 000$ de frais supplémentaires par mois... Êtes-vous encore capable de payer la garderie, l’épicerie, la voiture et de continuer de faire du ski en famille? Certains vont dire: non! Ils ne sont pas prêts à prendre ce risque. Ils vont passer leur tour et trouver une autre maison...  

Empruntez... et remboursez! 

D’autres vont plutôt tomber en amour avec la propriété qu’ils ont trouvée et ils ne voudront pas la perdre. Une démarche immobilière peut devenir très émotive chez certaines personnes. Elles seront prêtes à prendre un risque et elles vont travailler fort pour vendre leur maison le plus rapidement possible. Cependant, la mise de fonds devra être prise ailleurs que sur la vente de la résidence, puisque celle-ci n’est pas encore vendue! Vous allez devoir sortir vos économies et vos placements de façon temporaire ou même solliciter l’aide de vos parents... que vous devrez éventuellement rembourser pour éviter les chicanes de famille!