/sports/opinion/columnists
Navigation

La journée des trouble-fêtes

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TENNESSEE-TITANS
Photo AFP Les Titans ont célébré avec raison une victoire étonnante qui les rapproche d’une improbable place en séries.

Coup d'oeil sur cet article

Les Titans qui surprennent les Chiefs. Les Falcons qui renversent les Saints. Les Bills qui l’échappent face aux Browns. Les Colts qui commettent l’impensable en trébuchant face aux Dolphins. Il y a de ces journées folles dans la NFL qu’il vaut mieux savourer qu’essayer de comprendre.

Chaque année, les Titans sont les spécialistes incontestés dans l’art de battre une équipe qu’ils n’ont pas d’affaire à battre. Comment oublier leur victoire de 34-10 face aux Patriots l’an passé ? Et quand on commence à les prendre au sérieux, on doit aussi se rappeler qu’ils ont perdu cette saison contre les Jaguars et les Broncos. Insaisissables, ces énigmatiques Titans...

De leur côté, les Saints perfectionnent un autre art, celui de rater complètement un rendez-vous contre un club hors circuit, comme face aux Buccaneers et aux Panthers l’an passé. Mais cette fois-ci, le cataclysme est poussé à un tout autre niveau contre une formation en décrépitude comme les Falcons l’étaient avant leur improbable victoire.

Pour ce qui est des Bills, le mystère réside dans le fait qu’ils n’ont pas été à la hauteur face aux Browns, qui faisaient pourtant pitié à voir depuis des semaines. Il est vrai que jusqu’ici, les six victoires des Bills ont été enregistrées aux dépens de clubs qui en arrachent. Et cette défaite ne va certainement pas rassurer les sceptiques.

Enfin, aussi bien dire que les Colts s’en allaient à la guerre avec un couteau à beurre puisque Brian Hoyer remplaçait Jacoby Brissett, mais quand même... Comment ont-ils pu générer seulement 3,8 verges par course contre la défensive poreuse des Dolphins ?

Oui, il est grand, le mystère de la NFL !

Impacts importants

La défaite qui risque de faire le plus mal est celle des Chiefs. Il s’agit déjà d’un quatrième revers pour eux. Non seulement le résultat démontre que les miracles de Patrick Mahomes ne suffisent plus à rendre les Chiefs invincibles, mais ils se retrouvent soudainement en danger.

D’abord, dans leur division, ils devancent maintenant les Raiders par une toute petite partie. Bien que les Raiders ne semblent pas aussi menaçants que les Chiefs, ils jouent du football inspiré et affrontent les Bengals et les Jets dans les deux prochaines semaines. Bref, la course risque de se corser.

De manière plus large, dans la conférence américaine, la défaite positionnerait les Chiefs au quatrième rang si les séries débutaient demain. Ce n’est clairement pas ce qui était attendu d’eux.

Et que dire du faux-pas des Colts ! Les Texans sont seuls en tête dans la division Sud et voilà que les Colts sont même en danger de ne pas se qualifier pour la grande danse de janvier. Qui plus est, ils ont ouvert toute grande la porte aux Titans, qui n’ont pas dit leur dernier mot.

Les Saints glissent

Dans l’association nationale, le constat n’est pas aussi inquiétant pour les Saints, mais le revers impossible subi contre les Falcons fait en sorte qu’ils seraient semés troisièmes si les séries débutaient maintenant. Même si les Saints sont fin seuls dans leur division, la défaite les fait glisser dans la conférence, derrière les Packers. À la fin de la saison, c’est le genre de raté qui pèse lourd dans la balance.

L’amateur de football ressort grand gagnant de cette dixième semaine d’activités complètement farfelue, puisque le suspense s’en trouve rehaussé. Pour les équipes de tête, c’est un casse-tête qui se complexifie.

Les gagnants

Derrick Henry

Ryan Tannehill par ci, Ryan Tannehill par là, mais le véritable héros derrière la victoire des Titans est le porteur Derrick Henry avec 188 verges au sol et deux touchés. Sa moyenne de 8,2 verges par portée est absurde.

Lamar Jackson

Trois passes de touché, un touché au sol, 223 verges par la passe, 67 verges par la course, 15 passes complétées en 17 tentatives... On raconte que Lamar Jackson subit actuellement des tests pour déterminer s’il a des cellules extra-terrestres.

Patrick Mahomes

Les Chiefs ont perdu, mais Patrick Mahomes n’y est pour rien. À son retour au jeu, il a démontré qu’il est toujours aussi dangereux avec 446 verges par la passe et trois touchés.

Minkah Fitzpatrick

Le maraudeur des Steelers Minkah Fitzpatrick collectionne les gros jeux depuis qu’il a été acquis des Dolphins. Hier, il a inscrit un touché sur un retour d’échappé en plus de réaliser l’interception qui a mis fin aux derniers espoirs des Rams.

Les Dolphins

Un peu d’amour pour les Dolphins, de grâce ! Oui, ils ont battu les Colts sans leur quart-arrière partant, mais pour une équipe que tous accusaient de perdre délibérément, leur deuxième victoire de suite prouve qu’ils attaquent leurs matchs avec sérieux.

Les perdants

Sean Payton

Jusqu’au quatrième quart, les Saints ne perdaient que par quatre points. Pourtant, ils n’ont couru que 11 fois dans tout le match. Sean Payton est presque un demi-dieu à titre d’entraîneur-chef, mais cette fois, l’équilibre dans son attaque a fait défaut.

Ryan Finley

Il ne faut certainement pas s’acharner sur un quart-arrière recrue à son premier départ. N’empêche que le jeune pivot des Bengals a paru dépassé par les événements face aux Ravens avec deux revirements et 53 % de passes complétées.

Steven Hauschka

Le botteur des Bills a raté ses deux tentatives de placement, donnant la victoire aux Browns sur un plateau d’argent. Il a notamment saboté une belle poussée de Josh Allen en fin de match et son botté aurait nivelé la marque.

Saquon Barkley

Le porteur des Giants connaît une séquence difficile de quatre matchs de suite sans avoir gagné plus de 72 verges. Face aux Jets, il a été limité à une seule verge en 13 courses. Est-il revenu trop tôt après sa blessure à la cheville ?

Jared Goff

L’attaque des Rams a encore une fois été complètement effacée face aux Steelers et leur quart-arrière a été victime de trois revirements. Depuis que Todd Gurley n’est plus la locomotive, Goff n’est pas l’ombre de lui-même.

5 jeux de la semaine

Étourdissant, Lamar Jackson !

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TENNESSEE-TITANS
Photo AFP

Chaque semaine, Lamar Jackson réalise un jeu impossible. Cette fois, face aux Bengals, c’est un long touché sur une course de 47 verges qui a retenu l’attention. Non seulement le quart-arrière des Ravens a montré son habituelle explosion, mais il a feinté la défensive des Bengals, se permettant même un sublime « spin-o-rama » en route vers la zone des buts. Ça devient difficile de l’arrêter, celui-là !

Un vol signé Adams

Les Jets ont signé un deuxième gain seulement cette saison et ils le doivent en partie à un larcin spectaculaire de leur maraudeur étoile Jamal Adams. Celui-ci s’est rué dans le champ arrière en profitant d’un bloc raté de Saquon Barkley pour se jeter sur le quart-arrière Daniel Jones et lui arracher littéralement le ballon des mains. Adams a ramené ce ballon sur 25 verges pour un touché. Et dire que les Jets étaient sur le point de l’échanger il y a deux semaines.

Placement bloqué

Avec 17 secondes à jouer, les Chiefs ont repris le ballon en tirant de l’arrière 35-32 face aux Titans. Patrick Mahomes a fait opérer sa magie pour amener les siens en position de niveler la marque avec un placement. Toutefois, le botté de Harrison Butker avec trois secondes à jouer a été bloqué par le demi de coin Joshua Kalu, qui joue exclusivement sur les unités spéciales. Un rare moment de gloire pour Kalu, que certains soupçonnent d’avoir été hors-jeu...

Interception critique

Dans un duel âprement disputé entre Buccaneers et Cardinals, on était en droit de s’attendre à un autre revirement critique du quart-arrière des Bucs Jameis Winston, qui a la mauvaise habitude de donner le ballon à l’adversaire en fin de match. C’est plutôt son vis-à-vis Kyler Murray qui a lancé une interception dans les mains de Jamel Dean. Il s’agissait de sa première interception à ses 211 dernières passes.

Les Packers résistent

Avec 2 min 24 s à écouler au match, les Panthers ont repris le ballon avec huit points de retard sur les Packers et 89 verges à franchir. Le jeune quart-arrière Kyle Allen a démontré du cran en amenant les siens à une maigre verge de l’objectif. Toutefois, avec quatre secondes à faire, les Panthers ont choisi de remettre le ballon à leur meilleur joueur, le porteur Christian McCaffrey, qui a été arrêté par Preston Smith. Toute une fin de match dans un Lambeau Field enneigé !

La confrontation du lundi | semaine 10

Seahawks

  • Seattle
  • 7-2

Russell Wilson

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TENNESSEE-TITANS
Photo AFP
  • 22 tds | 1 int | 2505 vgs

Classement dans la division: 2

  • Offensive: 5e
  • Défensive: 10e

49ers

  • San Francisco
  • 8-0

Jimmy Garoppolo

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-TENNESSEE-TITANS
Photo AFP
  • 13 tds | 7 ints | 1806 vgs

Classement dans la division: 1

  • Offensive: 6e
  • Défensive: 1er