/sports/hockey/canadien
Navigation

Du grand Carey Price face aux Blue Jackets

Le Canadien comble un déficit et l’emporte en fusillade

Coup d'oeil sur cet article

Face à une équipe qui s’est amenée à Montréal en n’ayant remporté qu’un seul de ses sept matchs précédents, le Canadien n’avait pas le droit de perdre.

Néanmoins, les Blue Jackets de Columbus ont bien failli lui jouer un vilain tour. Mardi soir, au Centre Bell, le Tricolore l’a emporté 3 à 2 en tirs de barrage, mais avec moins d’une minute à jouer au troisième vingt, les visiteurs étaient aux commandes.

Il a fallu une passe transversale parfaite de Nick Suzuki à l’endroit de Tomas Tatar pour amener les deux équipes en prolongation avec 41 secondes à faire. Jonathan Drouin, seul marqueur de la séance de tirs de barrage, a donné la victoire aux siens en déjouant Elvis Merzlikins entre les jambières.

Preuve de l’importance de ce gain, Carey Price, habituellement flegmatique au terme d’une rencontre, s’est empressé de sauter dans les bras de ses coéquipiers après avoir bloqué le tir d’Oliver Bjorkstrand.

« J’étais calme pendant la fusillade, mais très excité de gagner. C’est une grosse victoire pour nous. Nous perdions par un but avec moins d’une minute à jouer. Nous avons réussi notre remontée, ce sont
deux gros points », a lancé Price, auteur d’un neuvième gain cette saison.

Cadeau d’Elvis

Oui, s’incliner contre les pauvres Blue Jackets auraient été gênant. Surtout que John Tortorella avait dépêché son gardien auxiliaire pour cette rencontre. Par chance, Merzlikins, envoyé dans la mêlée pour seulement la cinquième fois de la saison, a redonné vie au Tricolore et à la foule en offrant un cadeau à Brendan Gallagher.

Jusque-là, les Blue Jackets avaient, pour une bonne partie de la rencontre, utilisé la recette qui leur avait permis de distancer le Tricolore dans les derniers jours de la course aux séries éliminatoires la saison dernière. Combativité, pression constante, les visiteurs enlevaient au Tricolore tout temps de réflexion permettant une prise de décisions adéquates.

Ce qu’on a remarqué...

Shea Weber au cachot

On ignore si c’est en raison du statut ou de la stature du Shea Weber, mais les officiels semblent toujours hésiter à sévir à son endroit. Mardi, le capitaine du Canadien a visité le cachot à deux reprises en première période. Il faut croire que Kyle Rehman et Dean Morton n’ont reçu le mémo qu’après le premier vingt. En deuxième période, Weber a pu utiliser son bâton à sa guise. Ce matin, Emil Bemstrom doit encore avoir mal aux côtes.


Manque d’opportunisme

On a mieux compris ce que Pierre-Luc Dubois voulait dire, lundi matin, lorsqu’il a affirmé que ses coéquipiers et lui manquaient d’opportunisme. En première période seulement, les Blue Jackets ont obtenu sept chances de marquer de qualité. Ils ont tiré profit d’une seule d’entre elles. D’ailleurs, à leurs deux premières attaques massives, ils ont décoché sept tirs au but. Impressionnant.


Cale Fleury solide

Cale Fleury a beau n’être âgé que de 20 ans et dégager l’aura d’un chérubin, il ne s’en laisse pas imposer sur la glace. Encore mardi, il s’est montré solide en coin de patinoire. Dans ses luttes à un contre un, il a distribué quelques bons coups d’épaule (même si on n’en dénote aucun sur la feuille de match officielle).

Seth Jones, pris par surprise en fonçant sur Fleury, s’est retrouvé les quatre fers en l’air.

+
Carey Price
Encore une fois, Price a tenu le fort, le temps que ses coéquipiers s’activent. Il a stoppé 33 tirs en plus d’être parfait lors de la séance de tirs de barrage.
-
Ryan Poehling
L’annonce de son renvoi dans la Ligue américaine après la rencontre était prévisible. Claude Julien ne l’a utilisé que pendant 7 min 50 s mardi.
2
F
3
Première période
1-Cls: Eric Robinson (1) (Bemstrom, Werenski)16:46
Punitions: Weber (Mon) 3:54, Weber (Mon) 7:33.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions: Werenski (Cls) 5:09, Nash (Cls) 15:15.
Troisième période
2-Mon: Brendan Gallagher (8) (Mete, Weber)3:27 3-Cls: Zach Werenski (5) (Nash, Atkinson)18:07 4-Mon: Tomas Tatar (6) (Suzuki, Danault)19:19
Punitions: Aucune punition.
Prolongation
Aucun but.
Punitions: Punition: Mete (Mon) 1:32.
Fusillade
Montréal gagne 1-0. Columbus (0): Atkinson (raté), Nyquist (raté), Bjorkstrand (raté). Montréal (1): Byron (raté), Drouin (but), Cousins (raté).
Tirs au but
Columbus 15 - 11 - 6 - 3 - 35 Montréal 11 - 14 - 7 - 0 - 32
Gardiens:
Cls: Elvis Merzlikins (PP, 0-1-3). Mon: Carey Price (G, 9-4-2).
Avantages numériques:
Cls: 0 en 3, Mon: 0 en 2
Arbitres:
Dean Morton, Kyle Rehman.
Juges de lignes:
Steve Barton, Brian Mach
ASSISTANCE:
20 758.
Carey Price
Jonathan Drouin
★★
Zach Werenski
★★★