/news/currentevents
Navigation

Un héros bloque la route à un chauffard fou

Un Montréalais a utilisé son véhicule pour sauver des piétons à une intersection

Le conducteur du VUS gris de marque Mercedes, Erick Marciano, a utilisé son véhicule pour bloquer la route à un chauffard (voiture blanche) qui aurait pu happer des piétons à une intersection en fuyant les policiers de Montréal, mardi.
Photo Agence QMI, Maxime Deland Le conducteur du VUS gris de marque Mercedes, Erick Marciano, a utilisé son véhicule pour bloquer la route à un chauffard (voiture blanche) qui aurait pu happer des piétons à une intersection en fuyant les policiers de Montréal, mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Un automobiliste montréalais a réalisé un geste héroïque lorsqu’il n’a pas hésité une seule seconde à utiliser son véhicule comme bouclier pour sauver la vie de plusieurs piétons, mardi midi, en barrant la route à un chauffard qui fuyait des policiers.

« Il roulait en fou et fonçait droit vers l’intersection bondée. J’ai bloqué absolument toute la route pour lui, a raconté au Journal Erick Marciano. J’ai pensé au terrorisme en Europe et j’ai dit que ça ne peut pas arriver chez nous. Donc j’ai fait ce que j’avais à faire. »

<b>Erick Marciano</b><br />
Héros
Photo courtoisie
Erick Marciano
Héros

L’incident, qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques, s’est produit vers 12 h 30, à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-Denis, à Montréal.

Tout a débuté à quelques centaines de mètres de là, quand des policiers de Montréal ont tenté d’intercepter un véhicule blanc qui circulait de façon erratique, sur le boulevard René-Lévesque.

Refus de s’arrêter

Le conducteur aurait refusé de s’arrêter et aurait ensuite effectué un virage en U à l’intersection de la rue Sanguinet, avant de finalement s’immobiliser.

Le suspect, qui était possiblement intoxiqué par la drogue, aurait cependant pris la fuite dès que les patrouilleurs sont débarqués de leur véhicule.

Le conducteur du VUS gris de marque Mercedes, Erick Marciano, a utilisé son véhicule pour bloquer la route à un chauffard (voiture blanche) qui aurait pu happer des piétons à une intersection en fuyant les policiers de Montréal, mardi.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Roulant à vive allure en direction est sur le boulevard René-Lévesque, la voiture blanche s’est fait barrer le chemin par le conducteur d’un VUS de marque Mercedes à la hauteur de la rue Saint-Denis.

Celui-ci a littéralement provoqué la collision pour sauver la vie des piétons qui traversaient la rue.

« Ça me dérangeait pas du tout [d’endommager mon véhicule]. Le plus important, c’était les gens. Il y avait tellement de monde, il fallait que je fasse quelque chose », a soutenu M. Marciano, un entrepreneur général de 48 ans.

Aucun piéton blessé

Fort heureusement, personne n’a été happé grâce à lui, mais il ne tient pas au titre de héros qui lui a été octroyé.

Le conducteur du VUS gris de marque Mercedes, Erick Marciano, a utilisé son véhicule pour bloquer la route à un chauffard (voiture blanche) qui aurait pu happer des piétons à une intersection en fuyant les policiers de Montréal, mardi.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

À la suite de l’impact, le fuyard a perdu connaissance, mais a retrouvé ses esprits durant son transport à l’hôpital.

M. Marciano n’a pas peur que son assureur ne rembourse pas les dégâts.

« Je m’en fous à ce point-là, c’est seulement du matériel, a-t-il avoué. Je n’aime pas me vanter. Pour moi, c’était juste normal de faire ça. »


♦ Des accusations criminelles pourraient être portées contre le conducteur âgé de la vingtaine à l’origine de tout ce branle-bas au centre-ville.