/opinion/columnists
Navigation

Astérix est là et il a 60 ans!

Coup d'oeil sur cet article

 Astérix a 60 ans ! Sans faire les manchettes, son anniversaire a quand même été souligné. C’est qu’il ne pouvait pas passer inaperçu ! Le plus célèbre de tous les Gaulois est connu à travers le monde !  

 Qui n’a pas lu ses albums, enfant ? Et qui, arrivé à l’âge adulte, n’en a pas relu un ou deux en se rappelant avec émotion ses jeunes années ? Plus encore : décembre s’en vient. Les Québécois prennent alors facilement plaisir à s’asseoir devant Ciné-Cadeau pour revoir Astérix­­­ en dessin animé. Je ne manque jamais quant à moi les Douze travaux et Astérix et Cléopâtre !  

  

  • Mathieu Bock-Côté était l'invité de Sophie Durocher sur QUB radio:   

 

 L’univers d’Astérix est fascinant. Astérix, c’est aussi Obélix, son ami, son camarade de guerre et son partenaire d’aventures. Astérix, c’est aussi Panoramix, le druide génial qui donne la potion magique à son peuple pour lui permettre de résister aux agressions romaines ! En fait, chaque personnage, dans Astérix, incarne un trait du caractère français dans ce qu’il a de plus irréductible.  

 Résistance  

 Mais on peut aussi y voir des traits universels. Astérix est une vedette internationale, il faut le rappeler.  

Écoutez Les idées mènent le monde, une série balado qui cherche a éclairer, à travers le travail des intellectuels, les grands enjeux de sociétés.

 Astérix, en plus de nous faire rire, nous fait penser. Astérix, c’est une représentation joyeuse de la France éternelle, chicanière et solidaire, magnifique et grandiloquente, résolue et obstinée, seule contre tous et portant pourtant une partie des espoirs de l’humanité.  

 Les auteurs d’Astérix ne se sont jamais interdit, d’ailleurs, d’intégrer une critique du temps présent sous le signe de l’humour. Qui a oublié la maison qui rend fou, formidable représentation de ce qu’il y a de plus absurde dans la bureaucratie contemporaine ?  

 Astérix, c’est la résistance des petits contre les gros. C’est la victoire du plus malin contre l’empire qui écrase tout.  

 Ce message, si on peut utiliser ce terme, porte peut-être encore plus aujourd’hui qu’hier. Devant l’empire américain qui transforme chaque pays en province soumise et condamnée à la folklorisation de son identité, les villages gaulois se multiplient. On devrait peut-être dire que c’est contre la mondialisation-bulldozer qui transforme chaque pays en banlieue sans âme qu’on se bat maintenant.  

 Il y a là une morale éternelle ! Les petits peuvent résister aux gros à condition de se battre et de ne pas se laisser convaincre qu’ils représentent des déchets historiques, appelés à finir dans les poubelles de l’humanité. Les pays baltes, voisins de la Russie, savent que leur existence dépend de leur entêtement existentiel à ne pas être balayés comme d’insignifiants grains de poussière ! Le voisin d’un ours doit toujours être sur ses gardes !  

 Les Québécois, en Amérique du Nord, savent aussi que survivance rime avec résistance !  

 Banquet  

 Plus qu’une morale, Astérix porte une philosophie. La diversité du monde repose en dernière instance sur la capacité de chaque peuple à vivre en exprimant son génie propre.  

 La vie est chaotique, surprenante, pleine de querelles, mais elle vaut la peine d’être vécue pour peu qu’au terme de chaque épreuve, les amis et les copains se retrouvent à festoyer autour d’un banquet !  

 Vive l’amitié rieuse et gauloise !