/news/society
Navigation

Le maire de Saint-Barnabé forcé de s’excuser pour des propos misogynes

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-BARNABÉ | Le maire de Saint-Barnabé, Michel Lemay, n’a eu d’autres choix que de s’excuser à la suite de propos misogynes proférés durant une séance du conseil municipal la semaine dernière.  

Dans la foulée d’une discussion entourant l’octroi d’un contrat pour déneigement, le maire reproche l’indécision de certaines élues au fait qu’elles étaient «menstruées».    

«(sic) Y'a 6 sur 7 qui ont voté pour... Il ne faut pas se le cacher, là, il y en a qui regrettent peut-être d'avoir voté... (sic) y'en a peut-être qui étaient dans leur période...», peut-on entendre dans un enregistrement audio.    

Rappelé à l’ordre par une conseillère, le maire s’est rapidement excusé auprès de ses collègues.    

«J’avoue que la remarque que j’ai faite est dépassée, s’est expliqué le maire alors que la bande audio a été rendue publique mercredi. J’ai fait un commentaire qui était inapproprié à un de mes conseillers, mais il ne visait en aucun temps les femmes ou qui que ce soit.»    

Si les propos ont soulevé l’ire de conseillères dans les villages avoisinants, les élus de Saint-Barnabé ne sont pas surpris, eux. Il semblerait que le maire a l’habitude d’émettre de commentaires disproportionnés en réunion, tant envers les hommes que les femmes, selon les conseillers.

  • La chroniqueuse politique Caroline St-Hilaire réagit à cette nouvelle à l'émission Dutrizac sur QUB radio :