/sports/football/alouettes
Navigation

Les joueurs ont réussi le test

Les joueurs ont réussi le test
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

La saison 2019 des Alouettes a pris fin dimanche avec la défaite contre les Eskimos d’Edmonton. Toutefois, on retiendra plusieurs éléments positifs de l’équipe dirigée de main de maître par Khari Jones.  

Une fiche positive en saison régulière, une première participation aux éliminatoires en cinq ans, plusieurs remontées et la découverte d’un quart partant ont marqué l’univers des Alouettes dans les six derniers mois.  

Comme équipe, la formation montréalaise a passé le test. Plusieurs amateurs sont retombés en amour avec elle. C’est prometteur en prévision de la campagne 2020.  

Voici les notes des Alouettes selon les différentes positions.

Quarts (B+) 

Vernon Adams Jr
Photo Martin Chevalier
Vernon Adams Jr

Les points d’interrogation se sont transformés en points d’exclamation après la nomination de Vernon Adams Jr au poste de partant. Avec la confiance de son entraîneur Khari Jones, Adams a été en mesure de devenir le général de l’attaque et le leader tant attendu depuis la retraite d’Anthony Calvillo. Certes, il n’a pas été parfait dans ses performances, mais sa résilience lui a permis de se sortir du pétrin à plusieurs reprises. Pour ce qui est de Matt Shiltz et d’Antonio Pipkin, certains doutes se sont installés à leur sujet. Pipkin a été une amère déception en 2019.

Porteurs de ballon (A-) 

William Stanback
Photo Martin Chevalier
William Stanback

L’une des forces de l’équipe. Le duo de William Stanback et de Jeremiah Johnson a fait de l’excellent travail. Les deux porteurs se complétaient bien et chacun apportait quelque chose d’intéressant à la table. Si Stanback se taille une place dans la NFL, ça pourrait faire mal aux Alouettes, à moins que ceux-ci lui trouvent un remplaçant de bonne qualité.

Receveurs (B) 

Eugene Lewis
Photo Martin Chevalier
Eugene Lewis

Voilà un groupe qui a connu une belle progression. DeVier Posey et Eugene Lewis sont rapidement devenus des cibles de prédilection de Vernon Adams Jr. La recrue Jake Wieneke a été une révélation, et il pourrait forcer la main de la direction en prévision de la prochaine saison. Même chose pour Dante Absher, qui a bien fait lors des deux derniers matchs. Quan Bray ? Il a connu des hauts et des bas. Quant à Félix Faubert-Lussier, il est difficile de bien l’évaluer alors qu’il n’a reçu que 9 passes en 16 rencontres. 

Ligne offensive (B+) 

Kristian Matte
Photo Martin Chevalier
Kristian Matte

Cette unité a connu une belle progression en 2019. Le mot qui résume la saison de ces colosses : stabilité. Kristian Matte et Trey Rutherford ont connu une excellente saison. Chris Schleuger a été l’une des belles découvertes. Landon Rice et Spencer Wilson ont été des réservistes de qualité. Quant à Tony Washington, sa blessure a fait mal en fin de saison. On va souhaiter qu’il soit à son poste au début de la prochaine campagne.

Ligne défensive (C) 

John Bowman
Photo d'archives, Agence QMI
John Bowman

Elle reçoit la moins bonne note de l’équipe. La raison est simple: les Alouettes n’ont toujours pas résolu leur problème de pression sur le quart adverse. Ils n’ont récolté que 27 sacs en saison régulière, dont 8 par John Bowman. C’est un problème récurrent depuis plusieurs années. Antonio Simmons est un bel ajout et il a le potentiel pour être un remplaçant de Bowman. Pour ce qui est de Ryan Brown et de Woody Baron, leur rendement a été inégal. 

Secondeurs (A-) 

Hénoc Muamba
Photo d'archives, Chantal Poirier
Hénoc Muamba

Hénoc Muamba et Patrick Levels ont été dominants du début à la fin de la saison. Muamba a été le général de la brigade défensive des Alouettes, et il le sera encore la saison prochaine. À sa première saison complète dans la LCF, Levels a été une acquisition payante sur tous les plans. Toutefois, il tentera sa chance dans la NFL dans les prochaines semaines, alors qu’il devient joueur autonome. En plus de son rendement, Levels a apporté une attitude qui manquait aux Alouettes depuis quelques saisons. Pour sa part, Chris Ackie a connu une saison en deçà des attentes. Il est capable d’être plus engagé dans les succès de l’équipe.

Tertiaire (B-) 

Greg Reid
Photo d'archives, Agence QMI
Greg Reid

Un groupe qui a tenu bon jusqu’à sa déconfiture, dimanche, contre Edmonton. Il a survécu aux blessures à long terme du maraudeur Taylor Loffler et de Ciante Evans. Avec une pression inconstante sur le quart adverse de la part de la ligne défensive, les demis défensifs devaient être à la hauteur pour éviter les longs jeux. Lors des situations de haute tension, ils ont été capables de faire le travail. L’acquisition de Greg Reid a été l’un des bons coups. À l’instar de Patrick Levels, son caractère a redonné du panache à une unité qui en manquait. 

Unités spéciales (B) 

Boris Bede
Photo Martin Chevalier
Boris Bede

Au cours des dernières saisons, on a souvent pointé Boris Bede pour ses placements ratés. Le Français s’est remis sur les rails en 2019. Il a connu sa meilleure campagne depuis 2015. Il ne serait pas surprenant qu’il obtienne un essai dans la NFL durant la saison hivernale, un objectif qu’il chérit depuis plusieurs années. Pour ce qui est des retours de bottés, Mario Alford a été une révélation dans les dernières semaines de la saison. C’est le joueur qui a connu le plus de succès à cette position au cours des dernières années. C’est un marchand de vitesse qui a permis aux Alouettes d’être enfin une menace au sein des unités spéciales. 

Sur le même sujet