/24m/transports
Navigation

Centre de transport Bellechasse: des travaux qui dérangent

Centre de transport Bellechasse: des travaux qui dérangent
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les travaux de construction du centre de transport Bellechasse dérangent plusieurs résidents de La Petite-Patrie, à Montréal, qui se plaignent du passage illégal de camions sur les rues résidentielles ainsi que des répercussions du dynamitage.

Ce garage souterrain de trois étages de profond, qui servira à la Société de transport de Montréal (STM) pour le stationnement et l’entretien de ses autobus, est en cours de construction à quelques pas de la station de métro Rosemont.

Plus d’une cinquantaine de personnes se sont présentées la semaine dernière à une rencontre organisée par la STM pour connaître l’état des travaux du chantier, mais aussi pour émettre certaines critiques sur l'impact des travaux dans leur vie quotidienne.

Camions

Le passage de camions dans les rues résidentielles préoccupait plusieurs citoyens, qui se plaignaient du danger pour les enfants du voisinage ainsi que de la poussière occasionnée par ces passages. Selon la carte du réseau de camionnage implantée en 1999, les camions devraient pourtant utiliser un autre chemin.

«Devrons-nous bloquer la rue pour les empêcher de passer?» a soulevé le résident Jean- Marc Saint-Germain, qui disait même avoir contacté la police pour dénoncer la situation.

Guillaume Leroux, directeur de projets pour la STM, a rétorqué qu’il était difficile de surveiller le trajet de chaque camion, et expliqué qu’aucune pénalité n’est prévue pour les sous-traitants.

Joint par le «24 Heures», le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) s'est dit bien au fait du dossier, même s’il n’a pas pu préciser le nombre de plaintes reçues.

«Le SPVM a rappelé aux différents acteurs de ce chantier les zones de camionnage et les amendes se rattachant au non-respect du plan de camionnage. [...] Les agents de quartier et de la sécurité routière ont fait et feront plusieurs opérations répressives auprès des camions délinquants», a répondu le corps policier par courriel.

Dynamitage

Les vibrations causées par le dynamitage préoccupent aussi le voisinage.

Selon l’expert en dynamitage pour SNC-Lavalin Pierre Groleau, qui était sur place, le chantier respecte les normes de la Ville en ce qui a trait au bruit. Les risques de création de dommages en surface sont presque nuls, a-t-il mentionné, alors qu'un citoyen disait avoir vu des fissures se former dans le plâtre de son plafond depuis le début des travaux.

Comité citoyen

Après la rencontre de la semaine dernière, la STM a finalement décidé de mettre en place un comité citoyen, ce que demandait depuis plusieurs mois Philippe Rouleau, coordonnateur des tables de concertation de La Petite-Patrie.

Pour l’instant, l’échéancier des travaux est respecté et la mise en service du Centre de transport Bellechasse devrait avoir lieu en janvier 2022 comme prévu, selon la STM.

Centre de transport Bellechasse: des travaux qui dérangent
PHOTO COURTOISIE