/qubradio
Navigation

Djemila Benhabib: la FFQ «a fait la démonstration de sa nullité absolue»

Djemila Benhabib laicite
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Après l’animatrice Sophie Durocher , c’est au tour de la politicologue et écrivaine Djemila Benhabib de s’insurger contre les propos tenus mardi par la présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) , qui a invité les Québécoises à porter le voile. 

La présidente de la FFQ, Gabrielle Bouchard, a profité de la campagne «Mon coton ouaté, mon choix» lancée récemment sur Facebook pour inciter les femmes du Québec à porter le voile qu’elle trouve «badass» (dur à cuire). 

«Le voile islamique, c’est l’aliénation des femmes. C’est connu dans le monde entier», s’est insurgée Djemila Benhabib à l’émission de QUB radio «On n’est pas obligé d’être d’accord», jeudi. 

Selon la vice-présidente de la Fondation Raif Badawi, la présidente de la FFQ a le devoir d’être sensible à ce qui se passe dans le monde. «Faire un lien entre le coton ouaté d’une députée nombriliste et le voile islamique, c’est complètement déplacé», estime-t-elle, ajoutant que le port du voile «peut être un choix», mais que dans la vie «il y a des mauvais choix». 

«Il faut être capable d’écouter les arguments qui disent que c’est un mauvais choix», a poursuivi Mme Benhabib. 

 

 

Djemila Benhabib va même jusqu’à réclamer l’arrêt du financement de la FFQ par les gouvernements fédéral et provincial, jugeant que l’organisme «a fait la démonstration de sa nullité absolue» depuis des années et qu’il n’est pas capable de «défendre comme il se doit les droits des femmes, d’organiser des délibérations collectives et d’être à l’écoute des femmes du Québec». 

«Je ne supporte plus l’instrumentalisation de la FFQ au service d’un petit groupuscule d’extrême gauche minoritaire dans la société et qui veut nous imposer à tous et à toutes son agenda politique», a dit Mme Benhabib. 

Selon elle, «venir avec cette revendication, c’est manquer de jugement, de sensibilité, de hauteur» par rapport à tous les enjeux entourant les femmes, à l’échelle nationale et internationale, au service d’une minorité d’extrême gauche.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions