/24m/city
Navigation

Nouveau centre de jour proche du square Cabot

Nouveau centre de jour proche du square Cabot
PHOTO 24 HEURES, ELSA ISKANDER

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les personnes en situation d’itinérance pourront de nouveau trouver du répit à proximité du square Cabot. Le centre de jour Résilience Montréal a ouvert ses portes jeudi après-midi, en offrant des repas aux démunis.

Lorsque le refuge La Porte Ouverte a déménagé dans Le Plateau-Mont-Royal en 2018, plusieurs personnes qui fréquentaient l’endroit n’ont pas suivi.

«Dès que Open Door a quitté, ça a créé vraiment une crise. Il y a eu des décès et c’est inacceptable», a indiqué jeudi la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Nouveau centre de jour proche du square Cabot
PHOTO 24 HEURES, ELSA ISKANDER

La majorité des 14 personnes décédées étaient Autochtones, a déploré Nakuset, directrice générale du Foyer pour femmes autochtones de Montréal.

Environ 40 % des personnes itinérantes dans le secteur sont issues des communautés inuites et des Premières nations, selon la Ville.

La situation au square Cabot est complexe, a fait savoir la mairesse de Westmount Christina Smith. Des problématiques de santé mentale, d’itinérance, de sécurité, d’exclusion sociale de marginalisation s’y concentrent. Il y avait urgence d’agir et l’ouverture du centre de jour «est littéralement une question de vie ou de mort», selon elle.

Nouveau centre de jour proche du square Cabot
PHOTO 24 HEURES, ELSA ISKANDER

Population mixte

Résilience Montréal accueillera hommes et femmes, incluant sous l’influence des drogues ou de l’alcool, à condition de ne pas être agressifs.

Il offrira des services de manière progressive, incluant repas, douches, buanderie, soutien psychosocial. À terme, il devrait être ouvert de 8 h à 20 h.

Depuis quelques semaines, plus de 150 bénévoles ont rénové des locaux ternes, situés à l’intersection de la rue Sainte-Catherine Ouest et de l’avenue Atwater.

Une attention particulière a été apportée au design des lieux, afin de les rendre agréables et chaleureux. «C’est très, très difficile de vivre dans la rue», rappelle Nakuset. Elle souhaite que les personnes puissent trouver un sentiment de communauté au centre.

Un ancien utilisateur de La Porte Ouverte n’a pu contenir ses larmes lors de l’inauguration du nouveau centre.

Nouveau centre de jour proche du square Cabot
PHOTO 24 HEURES, ELSA ISKANDER